ҪA BOOSTE sous les PAVÉS (Radio Libertaire 89.4 Mhz)

23 juin 2021

Lise Cabaret David Stygmate Paul Péchenart Paul et Christelle (Navarro) 22 06 21

Classé sous ҪA BOOSTE SOUS LES PAVÉS — SQUALE @ 21 h 17 min

 

 

 

autocollant 1

 

RETROUVEZ ҪA BOOSTE SOUS LES PAVÉS SUR

http://mixcloud.com/skuale/

ou

http://mixcloud.com/radiolibertaire/

 

Pour le 1er direct depuis le début du Covid, place était laissée à des musicien-ne-s habitué-e-s de l’émission, en les personnes de Lise Cabaret/David Stygmate pour l’album en avant-première « délirium passionnel » qui sort le 25juin, Ptit Paul Péchenart et Christelle Redouté du Groupe Navarro pour leur EP 4titres « les beaux jours » 2020, et Paul Péchenart pour son album « un enfant de la rue » 2019. 2h de musique+ avec de l’actu.

20210622_225711

20210622_225722

Stygmate est un enchaînement de tubes punk rock fragiles, acérés, bancals avec une identité très forte. Petit frère d’OTH, des Rats et de Parabellum, avec des relents des 70′s, ça a le goût des caniveaux pourris de Belleville, de la galère et de la foi inaltérable dans le rock’n roll.

 

http://www.stygmate.propagande.org/ 

téléchargement

 

La plume dans les étoiles 2èmes et 4ème mardis du mois sur FPP de 11h à12h

Emission littéraire et musicale commencer le 9 mars 2020 avec Julie Colère que nous avions reçu dans ça booste

LISE CABARET

La Guitare en étendard

Lise Cabaret sort cette année 2021 son deuxième album « Délirium passionnel ».

 

lise délirium

https://www.lisecabaret.com/

 


Sa guitare comme arme de résistance, elle suscite une belle émotion par l’énergie et la sincérité qu’elle dégage sur scène, ses mots sont forts et sensibles.
L’univers rock à texte de Lise, la rapproche d’artistes tels que Mano Solo, Hubert-Felix Thiéfaine…
Son duo avec le guitariste David Stygmate créée une alchimie parfaite entre chanson française et rock. 

Dans cet album on retrouve Patrick Lemarchand à la batterie (Parabellum, Flor Del Fango) et David Stygmate à la guitare (Diego Pallavas, Andrew More), enregistré dans le studio de François Casays, Accès Digital à Rouen, qui a également œuvré pour des artistes comme Loïc Lantoine, Melissmell

Quand Lise n’est pas sur scène, elle anime une émission de la chanson au rock français La plume dans les étoiles sur la radio Fréquence Paris Plurielle (106.3idf) 

Et sinon ?

Lise Cabaret est née en 1987 à Paris, elle a grandi dans le 18e arrondissement.
Avec plus de 200 concerts à la clé, dans des lieux très diversifiés du squat à la scène, elle est lauréate du Clermont Carrefour Chanson en 2019, et sélectionnée par de nombreux autres tremplins.
Après un EP et un live, un premier album studio nait en 2018 de sa rencontre avec Nick Buxton du label French Fries Publishing.

PRÉVISIONS 2021

Dimanche 20 juin : Concert de soutien à « La librairie du monde libertaire » – PARIS (75) (retransmission dans l’émission KONSTROY sur radio FPP 106.3 idf ou rfpp.net – 18h/20h)
Retransmission vidéo → info à venir

Vendredi 25 juin : Concert privé – GALARDON (28)

Samedi 17 juillet : L’Absolue – LALEVADE D’ARDECHE (07)

Dimanche 18 juillet : Bar Le Vercors – PONT EN ROYANS (38)

Samedi 24 juillet : Concert privé – BAIINVILLE-AUX-MIROIRS (54)

Vendredi 6 août : Café du Tilleul – SAINT-MARTIN-LA-MÉANNE  (19)

Samedi 7 août : La Pierre Noire – CHAMPAGNAC (15)

Vendredi 17 septembre : Le Bacchus – CHATEAU-THIERRY (02)

Samedi 18 septembre : Le Décapsuleur – LA FERTÉ-SOUS-JOUARRE (77)

Vendredi 24 septembre : Le Pinky Bar – NOMMAY (25)

Jeudi 30 septembre : Péniche La dame de Canton – PARIS (première partie d’Alfred Massaï)

Samedi 2 octobre : Salle polyvalente – SAINT-RÉGIS-DU-COIN (42)
(réservations :
artencoin42@gmail.com)

 

Les jeunes ne sont pas en reste et il semble que la veine d’écriture et d’expression de Lise Cabaret soit très féconde : Par cette fenêtre, je vois des gens qui se raccrochent à leur être... La rue pleure notre manque d’affection… Il y a l’alcoolique qui s’accroche à son verre, qui prône la rhétorique, qui a ses épaules par terre. Les textes sont incisifs dans leur simplicité frappante. Le choix des mots ne fait jamais formule, ni recette, il sonne vrai pour qui comprend le contexte. Allain Leprest avait aussi cette façon d’écrire avec des mots de tous les jours en leur conférant une dimension poétique, (Arrose les fleurs).

Souhaitons que Lise Cabaret garde cette rage de chanter la vie, la passion, le désespoir, parce qu’en cette artiste je ressens, en dehors du talent et de l’authenticité, la grande énergie qui anime sa liberté. Avec David Stygmate qui est un autre enragé de la musique, ils forment un duo musical très réveillé, et c’est exactement ce que j’apprécie dans cet univers musical parfois trop lisse et terne.

 

 

20210623_001213

 

 

À la fin des années 60, Paul Péchenart grandit dans le bruit et la fureur des Stooges, des Who, de Steppenwolf et d’autres énervés. Pour lui, l’idée même de jouer du rock est un acte de rébellion et d’outrance. En 1973, il monte les Dogs avec Dominique Laboubée, Michel Gross et François Camuzeaux.

Fin-70, il embarque avec Larry Martin Factory. À la fois curieux, spontané et talentueux, Paul Péchenart joue dans plusieurs groupes sans trop se poser de questions. Il adore monter sur scène, brancher sa guitare et allumer son ampli. Très souvent partant et libre comme l’air, il accompagne aussi des bluesmen américains durant leurs tournées européennes. Dans les années 80, on le retrouve avec Screamin’ Jay HawkinsChampion Jack Dupree, Luther Allison, Hubert Sumlin ou encore Sonny Rhodes. Il enregistre aussi plusieurs albums notamment avec Johan AshertonJay Ryan (qui deviendra Jay and The Cooks) et Les Froggies.

Dans les années 90, il prend aussi la plume pour écrire ses propres chansons et sort finalement en 2000 son premier album solo éponyme : une parenthèse dans son parcours rock.

Paul Péchenart réalise ensuite une synthèse entre des orchestrations rock volontairement dépouillées et des textes aux tonalités poétiques avec deux albums, « Eté comme hiver » en 2010 et « Vagabond » en 2013. Cette même année, il publie « Une grosse boule de feu » (Éditions Camion Blanc), un livre sur ses expériences d’enfance et de jeunesse qui l’ont conduit aux excès et à la démesure véhiculés par le rock.

Sur scène, il joue avec ses fils naturels et spirituels : Paul Péchenart Junior (batterie, guitare, chant) et Esteban Avellan (basse). Après plus de 350 concerts ensemble, ils enregistrent l’album « Intacts » (2017 – Juste Une Trace) puis l’album « Un Enfant de la Rue » (2019 – Juste Une Trace).

paul

 http://paulpechenart.com/

Paul Péchenart junior et Christelle Redouté avec à la batterie Eléonor Navarro: sortent leur 1er opus « Les Beaux Jours »

 navarro

 https://navarroband.bandcamp.com/album/les-beaux-jours

steve

Steve, tu nous manques »: près d’un millier de personnes ont défilé dans les rues de Nantes lundi soir en hommage à Steve Maia Caniço, tombé dans la Loire durant une intervention policière lors de la Fête de la musique 2019.

« On est là pour lui rendre hommage, dans un but pacifique et non pour une quelconque revendication politique. On veut pas qu’il tombe dans l’oubli et que justice soit rendue », expliquait à l’AFP en début de manifestation « Moune », 23 ans, une amie du jeune animateur périscolaire de 24 ans, mort il y a tout juste deux ans.

« On est toujours là », « On ne se taira pas » ou « Danser n’est plus une liberté », proclamaient quelques pancartes brandies par les manifestants dont beaucoup arboraient un tee-shirt blanc marqué d’un « Justice pour Steve ».

« Pas de justice, pas de paix », « on n’oublie pas, on ne pardonne pas », a scandé la foule qui a défilé de la préfecture jusqu’à l’île de Nantes, sans pouvoir accéder au quai Wilson où Steve a été vu pour la dernière fois durant une fête techno interrompue par une intervention policière.

Les forces de l’ordre ont refusé de laisser passer les manifestants en avançant que la manifestation n’avait pas été déclarée à la préfecture. Seuls quelques membres de la famille ont pu se recueillir sur les lieux du drame.

Quelques personnes ont laissé des roses et une pancarte « État policier, État meurtrier » sur un autre quai, près de l’endroit où le corps de Steve avait été retrouvé.

« Steve est venu à nos soirées. Depuis deux ans, on a toujours la boule au ventre », a raconté Nicolas, teufeur de 22 ans, barbe noire et chapeau de paille. « On a l’impression que notre jeunesse part en fumée. On ne peut plus faire la fête », ajoutait-il en référence à la free party illégale dispersée par les forces de l’ordre le weekend dernier à Redon (Ille-et-Vilaine).

« Ce week-end a été compliqué pour tout le monde », a abondé Caro, une autre amie de Steve. « Votre présence, pour nous, elle est un soutien, elle donne du courage », a-t-elle lancé sous les applaudissements de la foule.

Le parquet a annoncé la semaine dernière que l’enquête avait établi que Steve Maia Caniço était tombé dans la Loire « dans le temps de l’intervention de la police » lors de la Fête de la musique 2019. Plusieurs personnes, notamment des responsables policiers et la maire de Nantes, ont été convoquées par le juge d’instruction en vue d’une éventuelle mise en examen.

Des affrontements ont éclaté lundi lors d’une deuxième manifestation organisée un peu plus tard, après 21H00, dans le quartier Bouffay, en marge de la Fête de la musique, à l’appel du collectif d’ultra gauche Nantes Révoltée. Des black blocs ont retiré des pavés dans le quartier Kervéguen et faisaient face aux forces de l’ordre qui ont fait usage de lacrymogène, tandis que de nombreux nantais étaient attablés à des terrasses de cafés, a constaté un journaliste de l’AFP.

 

steve2

 

Il envoie un signal sur le plan sécuritaire. Emmanuel Macron a réuni le Premier ministre, les ministres de l’Intérieur, des Affaires étrangères et une représentante du ministre de la Justice, mercredi 9 juin, pour réclamer une meilleure efficacité des expulsions d’étrangers en situation irrégulière, a annoncé l’Elysée.

 

migrant

« Les demandes d’asile sont de plus en plus détournées : les étrangers demandent systématiquement l’asile en sachant que l’examen de leur dossier dure plusieurs mois et qu’ils sont pris en charge de manière très avantageuse », a estimé un conseiller. « Or, le taux d’acceptabilité de l’immigration dans notre pays est de plus en plus bas », a-t-il relevé. Sur environ 120 000 demandeurs d’asile par an, 20 000 obtiennent le statut de réfugiés, 20 000 repartent et 80 000 se maintiennent illégalement sur le territoire.

Des mesures « opérationnelles » à venir

Aussi, le chef de l’Etat a-t-il demandé aux ministres  »d’activer de manière volontariste les dispositifs en vigueur » et d’intensifier les négociations avec les pays d’origine pour qu’ils acceptent le retour de davantage de leurs ressortissants. Fin 2020, la commissaire européenne aux Affaires intérieures avait estimé devant le Sénat que le taux d’exécution moyen d’une décision d’expulsion est de 30% en Europe mais chute à  »13, 14% pour la France », alors que l’Elysée avance le chiffre de 15,3%.

Le chef de l’Etat, qui au début de son quinquennat évoquait l’objectif d’un taux d’exécution de 100%, a réclamé des mesures  »opérationnelles très rapidement », en ciblant en priorité l’expulsion des étrangers irréguliers auteurs d’actes de terrorisme ou fichés pour radicalisation ainsi que ceux ayant commis des crimes et délits et autres infractions graves. L’objectif est de les emmener directement à l’aéroport dès leur sortie de prison, grâce à une coordination des administrations.

 

migrants

 

Les participants à la rave party de Redon (Ille-et-Vilaine), ce week-end, ont dénoncé la casse de leur matériel par les forces de l’ordre. Ils chiffrent un préjudice de plus 100 000 €. Après le procureur de la République de Rennes, c’est au préfet de réagir. Le représentant de l’État affirme qu’il n’a pas donné l’ordre de destruction du matériel.

 

redon

 

Samedi vers 17 h, les gendarmes ont mis fin à la rave party installée illégalement sur les terrains de l’hippodrome de Redon, depuis la nuit du 18 au 19 juin.

 

Une opération musclée, selon les participants à la rave, qui rapidement ont dénoncé une destruction du matériel des sound systems, chiffrant le préjudice à plus de 100 000 €. Les forces de l’ordre ont lancé des grenades lacrymogènes au moment de l’intervention, « ils ont agi avec des tonfas, des haches et des masses », rapportait dimanche Victor Lacroix, président de l’association Média’son, connue dans le monde de la free party. Plusieurs vidéos de l’intervention ont circulé sur les réseaux sociaux.

 

L’objectif « était de mettre fin à la fête et d’encourager les gens à partir », a expliqué le colonel Sébastien Jaudon, patron des gendarmes d’Ille-et-Vilaine. « Pour les empêcher d’écouter de la musique, nous avons saisi le matériel », a-t-il ajouté.

 

Interrogé sur le cadre de cette intervention, le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc, a déclaré ce week-end que « les faits éventuels de destruction de matériel » ne relevaient « ni d’instructions du parquet, ni d’une enquête judiciaire ».

 

Sept blessés, une main arrachée

Le magistrat a précisé que dans le cadre de la procédure judiciaire portant sur l’organisation de la free party, « une platine, trois tables de mixage et trois amplificateurs ont été saisis, sur instruction du parquet ».

 

Ce lundi, à son tour, le préfet Emmanuel Berthier a indiqué que l’opération de maintien de l’ordre s’est déroulée « en réponse à un rassemblement interdit ». « Je n’ai donné aucun ordre de destruction de matériel, affirme le représentant de l’État. La Justice se prononcera, si elle est saisie d’éventuels contentieux. »

 

redon3

 

 20210623_001248

 

Les commentaires sont desactivés.

Comité de solidarité avec l... |
Antisaidani |
Petite-Forêt-Ensemble-Autre... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | حركة شباب الكرامة | MJD
| Saint-Pol AVENIR 2014
| Collectif Palestine Libre