ҪA BOOSTE sous les PAVÉS (Radio Libertaire 89.4 Mhz)

11 mai 2020

HOMMAGE A YOANN ISAMBERT GHJUVANNI 13 04 20

Classé sous ҪA BOOSTE SOUS LES PAVÉS — SQUALE @ 20 h 09 min

téléchargement (6)

CE 2 AVRIL 2020 RESTERA GRAVÉ DANS MON ESPRIT ET MON CŒUR, CE JOUR LÀ UNE ÂME PURE S’EN EST ALLÉ. YOANN EST DEVENU UN AMI AU FIL DU TEMPS. IL Y A UN PEU PLUS DE 10ANS C’ÉTAIT LORS D’UNE  RENCONTRE AVEC LE COMITÉ DE SOLIDARITÉ DU PEUPLE BASQUE. MILITANT DEPUIS TES 15 ANS, TU N’AS EU DE CESSE DÈS LORS DE PORTER LA VOIX DES OPPRIMÉ(E)S QUE CE SOIT LES REVENDICATIONS DU PEUPLE CORSE, BASQUE, KANAK, KURDE OU PALESTINIEN OU CELLE DES PRISONNIERS POLITIQUES, MILITANT INTERNATIONALISTE TON ENGAGEMENT ÉTAIT TOTAL. ANTI-FASCISTE ET MEMBRE DE LA CNT SUR LE PLAN INTERNATIONAL OU AU PLUS PRÈS DE LA REVENDICATION DES ENSEIGNANTS L’ÉTANT TOI MÊME TU MENAIS EGALEMENT LE COMBAT CONTRE L’INSTITUTION ET POUR TES ÉLÈVES DANS LA BANLIEUE NORD. TON INTÉGRITÉ, TA SAGESSE D’ESPRIT FORÇAIT LE RESPECT. TU ÉTAIS LE COMPAGNON DE LUTTE SANS COMPROMIS. TOUJOURS DISPONIBLE ET HUMBLE DANS TES COMBATS. TU VAS ME MANQUER YOANN CERTES PAS AUTANT QUE TU MANQUERAS A TA COMPAGNE MAITE MA NIECE POLITIQUE, NI A TA FAMILLE. TU LAISSES UN GRAND VIDE AUPRÈS DE TES AMI(E)S COMME DANS LES MILIEUX MILITANTS. NOUS N’AURONS DE CESSE DE POURSUIVRE TON COMBAT CONTRE CETTE SOCIÉTÉ NÉO-LIBÉRALE. JE NE TE DIS PAS ADIEU MAIS AU REVOIR MON AMI, MON COMPAGNON DE LUTTE. QUE LES GÉNÉRATIONS FUTURES S’INSPIRENT DE TES COMBATS ET DE TA VISION POUR UNE SOCIÉTÉ SOLIDAIRE ET LIBERTAIRE. SQUALE

VOUS POUVEZ RETROUVER LA VOIX DE YOANN ET SES COMBATS DANS L’HOMMAGE QUE LUI REND ÇA BOOSTE DANS UNE COMPIL EN 3 VOLETS DANS LES EMISSIONS DU CSPB SUR

mixcloud.com/skuale/

YOANN ETOILE CNT-30X20

Le Comité de Solidarité avec le Peuple Basque de Paris (CSPB) a eu la tristesse d’apprendre le décès brutal de notre camarade et ami Yoann Isambert survenu le 2 avril 2020. Militant pour les droits du Peuple Corse et pour la libération de ses prisonniers, Il est devenu un membre particulièrement actif de notre lutte, animateur de nos émissions sur les radios libres parisiennes ou de nos réunions publiques. Il était aux côtés de nos amis Kanaks avec lesquels il a tissé des liens étroits, il s’était aussi engagé dans le soutien à la lutte du Peuple Catalan. Profondément anticapitaliste, son combat était celui de tous les peuples opprimés, colonisés.

Nous gardons le souvenir d’un camarade toujours disponible, à la fois réfléchi et révolté. Et surtout nous regrettons le départ d’un ami.

Nous pensées vont à Maite, sa compagne membre comme lui de notre Comité, que nous soutenons de tout cœur, ainsi qu’à sa famille et à ses proches.

Simu fratelli, anaiak gara.

Agur eta ohore Yoann.

YOANN 5

 

Yoann Isambert, Parisko Euskal Herriaren Lagunak-eko kidea baino askoz ere gehiago zen. Kortsikarra, sindikalista, irakaslea, borroka kidea eta laguna zen. Euskal Herria maite zuen eta gure herriarekiko maitasun horrek urte luzez euskal askapen borrokarekin konprometitzera eraman zuen.

Euskal preso, iheslari eta deportatuekiko elkartasunez hamaika ekimen antolatu zituen Parisko elkartasun komitearen baitan eta euskal preso eta iheslarien senideekiko izandako eskuzabaltasun eta harrera goxoa behin eta berriro erakutsi zizkigun.

Askapenatik, gure besarkadarik beroena bidali nahi dizuegu Maite, Maider eta Yoannen ondoan bizi eta ikasteko zortea izan duzuen guztioi. Eta zortea diogu bai, Yoann pertsona diskretoa bazen ere, imprescindible horietako bat ere bazelako.

Mila esker gure herriarengatik egindako lan guztiarengatik eta ez izan zalantzarik, zauden tokian zaudela, irabaziko dugula!

Omenaldirik onena, garaipena!
Hamaika herri, borroka bakarra!

Gora Yoann!

 

téléchargement

 

Disparition de Yoann Isambert, du secrétariat international de la CNT

6 avril 2020 par Union communiste libertaire
HOMMAGE A YOANN ISAMBERT GHJUVANNI 13 04 20   dans ҪA BOOSTE SOUS LES PAVÉS

Yoann Isambert, du secrétariat international de la CNT, est décédé, le 2 avril, à l’âge de 31 ans.

Avec un drapeau CNT, Yoann avait défilé, le 11 janvier à Paris, dans le pôle rouge et noir de la grande manifestation de soutien à la gauche kurde. Il était également un membre actif de l’association Sulidarità, qui vient en aide aux prisonniers politiques corses et à leurs familles.

L’Union communiste libertaire s’associe à la peine éprouvée par ses proches, ses ami·es et camarades. Nous reproduisons le courrier d’adieu publié par son Syndicat des travailleurs de l’éducation de Seine-Saint-Denis (CNT-STE 93).


YOANN, TU SERAS TOUJOURS À NOS CÔTÉS

Le jeudi 2 avril, notre camarade, Yoann Isambert est mort. Sa disparition soudaine nous plonge toutes et tous dans un immense chagrin. La douleur est à la hauteur de l’être formidable qu’était Yoann. Toutes nos pensées vont bien sûr d’abord à sa compagne, à sa famille, ses ami·e·s. Leur tristesse est inimaginable et nous les soutiendrons du mieux que nous le pourrons face à toutes les épreuves qui seront à traverser. Nous nous faisons aussi leur relais pour demander à chacun et chacune d’être attentif·ve à leur intimité. Soutenir, sans être intrusif·ve. Sans nul doute, Yoann, avec la pudeur qui le caractérisait, aurait su trouver cet équilibre.

Nous pensons aussi à ses élèves et ses collègues. Yoann était enseignant d’histoire-géographie au collège Les Mousseaux de Villepinte. Nous savons qu’il va y laisser un immense vide tant son investissement auprès des élèves et dans la vie du collège y était important. Le syndicat CNT éducation se tient au côté des collègues et nous leur apporterons aussi tout le soutien nécessaire. Yoann aimait son travail et ses élèves. Sa combativité était sans faille dans la lutte pour une école réellement émancipatrice, non autoritaire et égalitaire.

Son engagement syndical au sein de la CNT était un élément essentiel dans la vie de Yoann. Notre syndicat, mais également toute notre confédération perd un très grand militant. Un être tellement riche de connaissances, curieux, critique, doux, à l’écoute. Toutes ces qualités faisaient qu’il était un ciment entre nous. Il a marqué nombre de nouvelles et nouveaux adhérent·e·s par son accueil chaleureux. Et même s’il refusait d’être un modèle, il est certain que nous sommes nombreux·euses à avoir été inspiré·e·s par lui. Yoann apportait une intelligence, une réflexion, un calme, une qualité d’échange, un humour, une rage contre l’injustice, une justesse d’analyse, une joie de vivre. Il était là, toujours présent, ne laissait jamais sa place pour faire vivre l’autogestion au quotidien, y compris dans les tâches des « petites mains ». Même si nous, ses camarades du STE93, sommes toutes et tous dévasté·e·s par sa perte, nous n’oublions pas l’ensemble des camarades de la CNT qui pleurent déjà son absence.

Sans compromissions, Yoann avait à coeur de chercher les points de convergences, d’apaiser les conflits, de créer l’unité. Yoann voulait en découdre radicalement avec le capitalisme, source de tant d’injustice et d’inégalité sociale. Et ses combats étaient résolument internationaux. Yoann était engagé dans de nombreuses luttes d’autodétermination des peuples. Son action était si grande qu’il est impossible ici de toutes les évoquer. Nous pensons donc aussi très chaleureusement à nos camarades kanaks car Yoann a toujours été à leur côté dans leur légitime lutte pour se défaire du colonialisme français. Nous pensons aussi aux camarades kurdes auprès de qui Yoann faisait vivre sa solidarité internationale. Nous savons que pour vous aussi, sa perte est immense et votre chagrin incommensurable.

 dans ҪA BOOSTE SOUS LES PAVÉS

Un combat était primordial pour Yoann : celui pour la libération des prisonnier·ère·s politiques corses et basques. C’est au travers de ces combats qu’il a rencontré des militant·e·s de la CNT et qu’il a fini par nous rejoindre. Mais il n’a jamais oublié, ou mis de côté ses engagements historiques. Au contraire, il a toujours cherché à les faire vivre. De nombreux·euses adhérent·e·s de la CNT étaient d’ailleurs fier·e·s d’avoir pu participer, à leur mesure, mais grâce à Yoann, à la marche parisienne de décembre 2017 pour la fin du régime d’exception dont sont victimes les prisonnier·ère·s basques.

La CNT éducation, en accord avec la compagne de Yoann, vous propose de poursuivre ces combats essentiels qu’il menait, en participant à une cagnotte en ligne dont l’intégralité du montant sera reversée, à parts égales, entre le Comité de solidarité avec le peuple basque (CSPB) et l’association Solidarità pour les prisonniers corses.

www.lepotsolidaire.fr/pot/n90jiyvs-PourYoann_faire-vivre-ses-combats

Merci Yoann de nous avoir permis de te connaître.

Ta personne toute entière nous portera dans les combats que nous mènerons. Camarade, tu seras toujours à nos côtés !

 

TU NOUS MANQUERAS CAMARADE

Donne-moi ta main camarade

Prête-moi ton cœur compagnon

Nous referons les barricades

Comme hier la confédération

C’est avec une indicible douleur que nous apprenons la disparition de
notre camarade Yoann.

Yoann était un camarade de la CNT que nous connaissions bien. Il était
de toutes les manifs, de tous les combats. Nous le connaissions dans la
rue, dans les cortèges de la CNT, au « 33 », aux pré-rendez-vous, aux
réunions des groupes de travail, sur la liste fédérale, dans les UR, au
secrétariat international…

Sa personnalité en avait fait l’ami de beaucoup parmi nos camarades.

Une expression dit que personne n’est indispensable, mais chacun·e
apporte quelque chose et Yoann, outre sa présence et son engagement réel
et physique, apportait une intelligence, une réflexion, un calme, une
qualité d’échange, un humour, une rage contre l’injustice, une justesse
d’analyse, une joie de vivre… Ses formidables coups de gueule, exprimés
toujours avec beaucoup de calme, de fermeté et de justesse, mais surtout
son humanité et sa grande gentillesse qui a toujours fait de Yoann une
personne à l’écoute, bienveillant et au grand cœur, nous rendaient le
militantisme plus intéressant, plus agréable, plus fraternel et sororel,
plus structuré.

Tu vas nous manquer et tu vas manquer à la lutte car même si tu avais
une personnalité pacifiste, tu voulais en découdre radicalement avec le
capitalisme, source de tant d’injustice et d’inégalité sociale. Que ce
soit dans ton engagement auprès de tes élèves de Villepinte qui te
manquaient tant pendant le confinement, dans les luttes
d’autodétermination des peuples corse, basque, kanak, palestinien,
kurde… et pour les prisonniers politiques.

Nous ressentons aussi une grande injustice, parce que l’âge auquel tu
nous quittes, camarade, accentue notre désarroi. On avait tellement de
choses à vivre encore en commun, des victoires et des défaites, mais des
combats que tu ne refusais jamais tant ils te paraissaient justes.

Mais tu n’étais pas qu’un militant et nos pensées se tournent vers ta
compagne Maïté, ta famille, tes proches, tes ami·e·s pour qui la douleur
doit être encore plus grande. Nous espérons que ces quelques lignes
réchaufferont quelque peu leur cœur endeuillé car elles perdent avec toi
une personne précieuse pour tant de qualités.

Nous adressons nos condoléances à Maïté, ta compagne, notre camarade,
amie, à ta famille, à tes ami·e·s et tes proches, à tes camarades du STE
93, à ceux de la région, de la fédé Éduc, de la Conf’, à tes camarades
en Corse, à tes élèves.

La période est tellement injuste que nous ne pouvons nous rendre
physiquement à la cérémonie pour t’entourer d’un salut fraternel, pour
un hommage que nous aurions souhaité beau et émouvant, à la mesure de
l’être que nous perdons. Au moment de la cérémonie sachez que nous
serons avec vous, nous partagerons vos larmes, nous serons votre
soutien. Courage à vous.

Bises rouges et noires, tu nous manques déjà tellement camarade.

Tes camarades de la CNT STE 75

 

Communiqué confédéral
Le 05 avril 2020
Le jeudi 2 avril, notre camarade, Yoann Isambert est mort. Il militait au sein du syndicat
des travailleuses et travailleurs de l’éducation 93 et était secrétaire international de la
CNT.
Sa disparition soudaine nous plonge toutes et tous dans
un immense chagrin. La douleur est à la hauteur de
l’être formidable qu’était Yoann. Toutes nos
pensées vont bien sûr d’abord à sa compagne, à sa
famille, ses ami·e·s. Leur tristesse est inimaginable et
nous les soutiendrons du mieux que nous le pourrons
face à toutes les épreuves qui seront à traverser. Nous
nous faisons aussi leur relais pour demander à chacun
et chacune d’être attentif·ve à leur intimité. Soutenir,
sans être intrusif·ve. Sans nul doute, Yoann, avec la
pudeur qui le caractérisait, aurait su trouver cet
équilibre.
Nous pensons aussi à ses élèves et ses collègues.
Yoann était enseignant d’histoire-géographie au collège
Les Mousseaux de Villepinte. Nous savons qu’il va y
laisser un immense vide tant son investissement
auprès des élèves et dans la vie du collège y était
important. Sa combativité était sans faille dans la lutte
pour une école réellement émancipatrice, non
autoritaire et égalitaire.
Son engagement syndical au sein de la CNT était un
élément essentiel dans la vie de Yoann. Son syndicat
(éducation 93), mais également notre confédération
perd un très grand militant. Un être tellement
riche de connaissances, curieux, critique, doux, à
l’écoute. Yoann apportait une intelligence, une réflexion, un calme, une qualité
d’échange, un humour, une rage contre l’injustice, une justesse d’analyse, une
joie de vivre. Il était là, toujours présent, ne laissait jamais sa place pour faire vivre
l’autogestion au quotidien, y compris dans les tâches des « petites mains ».
Sans compromissions, Yoann avait à cœur de chercher les points de convergences,
d’apaiser les conflits, de créer l’unité. Yoann voulait en découdre radicalement avec
le capitalisme, source de tant d’injustice et d’inégalité sociale. Et ses combats étaient
résolument internationaux. Yoann était engagé dans de nombreuses luttes
d’autodétermination des peuples. Son action était si grande qu’il est impossible ici de
toutes les évoquer. Nous pensons donc aussi très chaleureusement à nos camarades
kanaks car Yoann a toujours été à leur côté dans leur légitime lutte pour se défaire du
colonialisme français. Nous pensons aussi aux camarades kurdes auprès de qui Yoann
faisait vivre sa solidarité internationale. Nous savons que pour vous aussi, sa perte est
immense et votre chagrin incommensurable.
Un combat était primordial pour Yoann : celui pour la libération des prisonnier·ère·s
politiques corses et basques. C’est au travers de ces combats qu’il a rencontré des
militant·e·s de la CNT et qu’il a fini par nous rejoindre. Mais il n’a jamais oublié, ou mis
de côté ses engagements historiques. Au contraire, il a toujours cherché à les faire vivre.
De nombreux·euses adhérent·e·s de la CNT étaient d’ailleurs fier·e·s d’avoir pu participer,
à leur mesure, mais grâce à Yoann, à la marche parisienne de décembre 2017 pour la fin
du régime d’exception dont sont victimes les prisonnier·ère·s basques.
La CNT éducation, en accord avec la compagne de Yoann, vous propose de poursuivre
ces combats essentiels qu’il menait, en participant à une cagnotte en ligne dont
l’intégralité du montant sera reversée, à parts égales, entre le Comité de solidarité avec
le peuple basque (CSPB) et l’association Solidarità pour les prisonniers corses.
www.lepotsolidaire.fr/pot/n90jiyvs-PourYoann_faire-vivre-ses-combats
Merci Yoann de nous avoir permis de te connaître.
Ta personne toute entière nous portera dans les combats que nous mènerons.
Camarade, tu seras toujours à nos côtés !
LA CNT

 

Au revoir Ghjuvanni !

Salut à notre camarade Ghjuvanni qui est parti bien trop tôt, le 2 avril 2020, à 31 ans.

———————-

C’est avec une peine immense que nous avons appris le départ de notre camarade et ami Yoann Isambert, Ghjuvanni.

Yoann était un militant indéfectible de la cause kanak, il était à nos côtés depuis plus de 10 ans, à la création du collectif Solidarité Kanaky.

En 2009, quand nous manifestions pour demander la libération des syndicalistes de l’Ustke, du haut de ses 20 ans, il était déjà à nos côtés sur les manifs pour distribuer les tracts.

 

En mai 2009, distribution de tracts à Paris pour la libération de Gérard Jodar, président de l'USTKE, et de ses camarades. © Bernard A.
En mai 2009, distribution de tracts à Paris pour la libération de Gérard Jodar, président de l’USTKE, et de ses camarades. © Bernard A.

 

Et depuis il n’a jamais lâché la Kanaky et des liens d’amitié forte se sont tissés au fils des années.

Anticolonialiste convaincu, il connaissait l’histoire de la Kanaky dans les moindres détails et a pris une place très importante dans le collectif tant dans la préparation et l’animation des réunions, que l’organisation des soirées de soutien et tant d’autres initiatives.

 

 © Bernard A.© Bernard A.

Ses conseils tout en humour, la justesse de ses pensées, sa maturité politique nous aidaient à ajuster nos objectifs et à avancer vers plus de convergence.

Il laisse un vide immense tant sa collaboration fut importante et son amitié précieuse.

Nous n’oublierons jamais que Yoann voulait se rendre en Kanaky, rencontrer sur leur propre terre les camarades Kanak en lutte et y exprimer sur place sa solidarité à leurs côtés. Il avait  le projet d’y aller à la période référendaire.  Il s’en est allé avant, et portant un teeshirt du parti travailliste, pour une Kanaky libre, comme un signe d’espoir pour une lutte à laquelle il tenait tant. Nous continuerons le combat avec détermination ! 

A notre amie et camarade, sa compagne, à sa famille, à ses nombreux camarades de lutte, nous apportons toute notre affection et notre solidarité dans cette épreuve. 

Au revoir Ghjuvanni, Tu seras toujours dans nos cœurs et nos combats !

Collectif solidarité Kanaky

 

Accueil de deux camarades de l’USTKE lors d’une conférence au siège de la CNT en 2019 © Bernard A.
Accueil de deux camarades de l’USTKE lors d’une conférence au siège de la CNT en 2019 © Bernard A.

——————————

Au nom de l’AISDPK, nous transmettons toutes nos condoléances à sa famille, ses proches.

Ghjuvanni © CNT EDUC 93

Nous venons d’apprendre avec une immense douleur le décès de Yoann. Les membres de l’association 24 août 1944 tiennent à vous exprimer à vous, membres de son syndicat, CNT-STE 93, et à sa famille tous ses regrets et sa douleur devant ce drame qui vous frappe..

Sincèrement et douloureusement aux côtés de sa famille et de ses amis
L’association 24 aout 1944}

 

Décès à Paris de Yoann Isambert, proche et ami des familles de prisonnier.e.s et exilé.e.s basques

 

ETXERAT (3-4-2020). Aujourd’hui, Yoann Isambert, membre du comité de solidarité de Paris et proche des familles et amis de prisonniers politiques basques qu’il a beaucoup aidés, est décédé à Paris. Il nous a toujours transmis affection et solidarité lors de nos visites à Paris.

Etxerat transmet toutes ses condoléances et son entier soutien à sa famille et à ses amis, dont nous partageons la peine et que nous embrassons chaleureusement.

ghju

Ghjuvanni…

31 ans. Ghjuvanni avait 31 ans et aujourd’hui nous devons parler de lui au passé…

Ghjuvanni est entré dans le cercle du Club des Supporters de Bastia à Paris il y a une quinzaine d’année. Mineur il nous avait demandé l’autorisation de participer aux déplacements que nous organisions pour supporter le Sporting, son Sporting. Nous avons ensemble parcourus des milliers de kilomètres ce qui nous laissait bien du temps pour discuter. Pas seulement du Sporting car Ghjavanni était intarissable lorsqu’il abordait des sujets sur la Corse, le Pays Basque ou l’histoire dont il avait fait son métier.

Des années durant il a été l’administrateur du site Camperemu. Là encore chacun aura échangé avec un passionné, mais un passionné qui argumentait. Que l’on partage ou pas ses idées, il imposait le respect car il le faisait toujours en respectant l’autre.

C’est avec joie qu’il avait appris que le Sporting évoluerait cette saison dans le groupe Nord-Est de la France. Il aura pu suivre Son Club une dernière fois à Drancy et il était déjà près à se rendre à Ste Geneviève. Il était bien sûr du déplacement à Sedan où, personnellement j’ai pu le rencontrer et échanger une dernière fois. Mais que c’est dur d’écrire ces mots…

Toute la communauté du Club des Supporters de Bastia à Paris adresse à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances.

Repose en paix Ghju.

Les Socios offrent la possibilité à celles et ceux qui le souhaitent de participer aux frais d’obsèques en suivant le lien :

http://www.secb.corsica/donu-liberu/

 

Yoann Isambert, Parisko Euskal Herriaren Lagunak-eko kidea baino askoz ere gehiago zen. Kortsikarra, sindikalista, irakaslea, borroka kidea eta laguna zen. Euskal Herria maite zuen eta gure herriarekiko maitasun horrek urte luzez euskal askapen borrokarekin konprometitzera eraman zuen.

Euskal preso, iheslari eta deportatuekiko elkartasunez hamaika ekimen antolatu zituen Parisko elkartasun komitearen baitan eta euskal preso eta iheslarien senideekiko izandako eskuzabaltasun eta harrera goxoa behin eta berriro erakutsi zizkigun.

Askapenatik, gure besarkadarik beroena bidali nahi dizuegu Maite, Maider eta Yoannen ondoan bizi eta ikasteko zortea izan duzuen guztioi. Eta zortea diogu bai, Yoann pertsona diskretoa bazen ere, imprescindible horietako bat ere bazelako.

Mila esker gure herriarengatik egindako lan guztiarengatik eta ez izan zalantzarik, zauden tokian zaudela, irabaziko dugula!

Omenaldirik onena, garaipena!
Hamaika herri, borroka bakarra!

Gora Yoann!

 

Euskal Herria. Décès d’un combattant internationaliste solidaire du peuple indépendantiste basque

Testu osoa / Texto completo: https://www.boltxe.eus/2020/04/05/euskal-herria-fallece-un-luchador-internacionalista-solidario-con-el-pueblo-vasco-independentista/ | Boltxe

Résumé latino-américain, 5 avril 2020 En ces jours de très mauvaises nouvelles, un autre nous vient des camarades de l’organisation internationaliste basque Askapena, dans lesquels ils nous rendent compte de la mort de Yoann Isambert, combattant de l’État français mais énormément en solidarité avec la cause du peuple basque, en tant que membre du groupe soutien à Paris. Nous avons rencontré Yoann lors de la marche des prisonniers basques à Bilbao, et nous nous souvenons de lui souriant et de sa conviction que « l’internationalisme est la tendresse des peuples ». Nous disons au revoir à AGUR ETA OHORE! (Gloire et Honneur), comme il est dit dans Euskal Herria, et aussi, comme cela se fait dans ces pays, avec la douleur de la perte d’un autre grand combattant. Camarade Yoann, jusqu’à la victoire toujours! Résumé latino-américain EHL Argentine (Amis du peuple basque) _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Testu osoa / Texto completo: https://www.boltxe.eus/2020/04/05/euskal-herria-fallece-un-luchador-internacionalista-solidario-con-el-pueblo-vasco-independentista/ | Boltxe

 

YOANN ISAMBERT, UN MILITANT CORSE AMI D’EUSKAL HERRIA ET GRAND FAN DE BASTIA

Le 2 avril, le militant corse Yoann Isambert est décédé. Telle est son empreinte que, depuis le Pays basque, de nombreux groupes tels que Askapena, Etxerat, Sortu et le groupe de rap Norte Apache ont voulu rejoindre l’hommage que l’équipe de football SC Bastia a également rendu.

2020/04/09

Le dernier jour 2, comme l’une des injustices contre lesquelles il a lutté toute sa vie, et soudain, Yoann Isambert a dit au revoir. Et nous tous qui le connaissions n’avons plus qu’à garder sa mémoire et continuer son combat.

Dans mon cas, ce souvenir remonte à la Fête de l’Humanité 2010 qui s’est tenue à Paris. Les membres de Norte Apache invités par Euskal Herriaren Lagunak ont ​​assisté à ce festival multiculturel. Nous avons joué environ six concerts sous la tente basque, gracieusement prêté par «Pérou» et stratégiquement situé à côté de celui qui représentait l’Irlande. Dans cet événement, il y a eu des séjours représentant «  presque  » toutes les nations du monde, avec leurs délices gastronomiques (nous avons dégusté des arepas vénézuéliens, du riz vietnamien …) et nous avons pu écouter en direct des géants de la musique de la stature de Madness et The Prodigy. Une vraie merveille.


Et c’est là que nous avons rencontré Yoann, un Corse sympathique et de bonne humeur, activiste politique et grand fan de Bastia. De sa main, nous avons appris, par exemple, l’histoire de la résistance et de la lutte en Nouvelle-Calédonie. Il a également fait de nous un interprète, ni plus ni moins qu’avec la famille de Christian Karembeu, footballeur champion du monde de l’équipe de France sans réellement chanter la Marseillaise.

Avec lui, nous avons visité d’innombrables stands de différents pays, où tout le monde l’a accueilli avec le sourire. Pendant qu’il nous faisait «Cicerone», il nous tenait au courant de la situation des différents groupes en lutte à travers le pays et de leur collaboration dans de nombreux projets sociaux et politiques. Le jeune insulaire était un couple de Maite, cousin d’Aitor et Ibon. Les deux ensemble, pendant les jours où l’événement a duré, ont formé un tandem de supporters inconditionnels de Norte Apache, ont même subi les trois concerts presque consécutifs que nous avons donnés en un seul après-midi, levant la main, scandant le refrain « lortuko dugu » comme si ils entendront pour la première fois.

L’héritage laissé par celui de la Corse traverse les frontières. La foi dans les gens et son activisme infatigable l’ont amené à collaborer à un nombre infini de projets, de sa Corse natale à la Palestine, en passant par la Nouvelle-Calédonie et Euskal Herria. Tout cela tout en continuant à remplir ses obligations de syndicaliste à la CNT-F et d’enseignant du secondaire.

Telle est son empreinte que, depuis le Pays basque, de nombreux groupes ont voulu se joindre à l’hommage, comme Askapena, Etxerat, Sortu, Argia …, et ils ont dédié un bertso en reconnaissance pour leur soutien et leur défense de la cause basque:

 

Faire vivre les combats de Yoann !

Notre camarade Yoann, ou Ghjuvanni, nous a quitté ce jeudi 2 avril. Comme hommage, nous souhaitons soutenir une lutte si chère à son cœur : la libération des prisonnier·ère·s politiques basques et corses.

Nous vous invitons donc à participer à une cagnotte en ligne dont l’intégralité du montant sera reversée, à parts égales, entre le Comité de solidarité avec le peuple basque (CSPB) et l’association Solidarità pour les prisonniers corses.
www.lepotsolidaire.fr/pot/n90jiyvs-PourYoann_faire-vivre-ses-combats

Il est aussi possible de faire un virement sur le compte du syndicat CNT éducation 93. Dans ce cas merci de préciser comme motif « Pour Yoann ».
coordonnées bancaires : FR76 1010 7006 8300 3180 4705 509

Camarade, tu seras toujours à nos côtés

CSPB : http://cspb.unblog.fr/
Sulidarità : https://associusulidarita.org/

Primo Maggio di Lotta (e di repressione) in diverse città d’Europa

dal sito: secoursrouge.org

Primo Maggio: Azioni e repressione in molte città d’Europa

Malgrado le misure per l’isolamento, i/le militanti di diverse città europee hanno tentato di condurre azioni in occasione del Primo Maggio. Ecco un resoconto non esaustivo della situazione.
A Parigi, un gruppo ha cercato di manifestare in Place de la République, in particolare esibendo diversi striscioni con “Il capitalismo è il virus, la rivoluzione è il vaccino” e un altro con “Le nostre vite o i loro profitti”. La polizia è intervenuta in gran numero, controllando le identità dei/delle militanti, arrestandone parecchi. Più tardi in giornata, altri tentativi di raduno hanno avuto luogo nella capitale o nella periferia di Parigi, a Montreuil o di fronte al municipio della 18^ circoscrizione. Un’altra manifestazione, organizzata da CGT (Confederazione generale dei lavoratori, n.d.t.), si è svolta a Guingamp.
A Berlino, 5.000 poliziotti sono stati mobilitati per impedire la protesta delle molte persone scese in piazza. Scontri sono avvenuti in serata, nonché scambi di colpi tra manifestanti e polizia, nel quartiere di Kreuzberg. Numerosi manifestanti sono stati arrestati e tre auto date alle fiamme.
Ad Atene, centinaia di persone si sono radunate davanti al parlamento mantenendo le distanze e indossando mascherine. Una manifestazione ha avuto luogo anche a Salonicco.
A Barcellona una manifestazione, organizzata da sindacalisti, si è tenuta di fronte al pronto soccorso di un ospedale, mentre a Saragozza, una manifestazione sindacale è stata organizzata da automobili.
Manifestazioni si sono svolte pure a Vienna.
A Zurigo, militanti hanno organizzato diverse piccole manifestazioni e iniziative, una banca è stata attaccata con bottiglie piene di vernice. Sono stati eseguiti diversi arresti.
A Istanbul e Ankara, almeno 45 persone sono state arrestate per aver tentato d’organizzare cortei per il Primo Maggio nonostante il coprifuoco di tre giorni imposto giovedì 30 aprile a mezzanotte. Almeno 15 persone sono state arrestate, quando un gruppo si è riunito presso l’ufficio centrale della Confederazione dei sindacati progressisti (DISK) nel quartiere di Besiktas a Istanbul e ha tentato di raggiungere a piedi Piazza Taksim. Anche il presidente di DISK, Arzu Cerkezoglu, è stato brevemente detenuto e poi rilasciato. Undici altre persone sono state arrestate nel quartiere Kadikoy di Istanbul, nella parte anatolica, per aver tentato di organizzare una manifestazione. Dodici persone, intenzionate a dirigersi in Piazza Taksim, sono state arrestate nel quartiere Sisli di Istanbul. Sette persone sono state arrestate nella capitale Ankara. Secondo fonti, tutti gli arrestati a Istanbul sono stati rilasciati. In tutto, 44.756 agenti di polizia sono stati mobilitati per impedire le manifestazioni.

Qui sotto pubblichiamo un video di alcune azioni di lotta a Zurigo.

 

Décès du camarade Yoann Isambert de CNT-F

Après avoir appris la triste nouvelle de la mort du camarade Yoann, nous avons envoyé nos souvenirs et nos sincères condoléances au Secrétariat International de la CNT-F, dont Yoann était un membre actif.

Soumis par RojoyNegro_Digital le dim, 04/05/2020 – 01:57.

Yoann est décédé à l’âge de 31 ans le 2 avril après avoir été admis pour une détérioration soudaine de sa santé. Sans antécédents de maladie, sa mort a fait un lourd tribut à tous ceux que nous avons rencontrés.

Les nouvelles nous ont émus. Il est difficile de supposer avec la mémoire que nous avions du camarade Yoann, toujours actif et impliqué dans le syndicalisme combatif et internationaliste. Ce fut un plaisir de partager avec lui les espaces anarchistes et c’est avec ces images que nous souhaitons honorer sa mémoire.

Que la terre soit légère pour toi, compagnon.

Yoann

 

«C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris la disparition, a seulement 31ans, de Yoann ISAMBERT , «Ghjuvanni bastiacciu», militant notamment de l’Assocciu Sulidarita – Parrigi.
SPT présente ses plus sincères condoléances a l’ensemble de sa famille, ses proches, ses amis , de Corse et d’ailleurs ainsi qu’a l’Assocciu Sulidarita qui perd un de ses plus fervent militant dont l’ engagement était un exemple de sincérité et de dévouement. Sa simplicité et son sourire faisait de lui une personne des plus attachante

«In ricordu di e ghjurnate di Corti e di u sbarcu di Tulo, u to surrisu sempre firmera inde nostre mente
Riposa in pace o Ghju»

 

Au nom de Sortu, nous souhaiterions transmettre nos plus profondes condoléances à la familles et aux proche de Yoann. Toutes nos condoléances également à Sulidarità et à tous nos camarades corses. Nous nous sommes connus par la lutte pour la liberté des prisonniers et réfugiés politiques basques comme militant du comité de Paris. Militant corse sincère, internationaliste, tu as toujours été à nos côtés, dans les moments importants.Toujours prêt à prendre des responsabilités, comme aux côtés des Artisans de la paix pour l’organisation de la manifestation de Paris. Tu es parti trop tôt, notre ami, mais ton engagement, ton sourire restera dans nos mémoires. Ce n’est pas un au revoir Yoann, nous retrouverons le Grand jour ! D’Euskal Herri Milesker, merci , nous avons été honoré de partager avec toi ces moments. Agur eta Ohore Yoann!

sortu

logoa.gif

09/04/2020

Yoann Isambert, un activista corso amigo de Euskal Herria e hincha acérrimo del Bastia

El 2 de abril falleció el activista corso Yoann Isambert. Tal es su huella que, desde Euskal Herria, numerosos colectivos como Askapena, Etxerat, Sortu y el grupo de rap Norte Apache han querido sumarse al homenaje que también ha realizado el equipo de fútbol SC Bastia.

El pasado día 2, como una más de las injusticias contra las que luchó toda su vida, y de manera repentina, nos decía adiós Yoann Isambert. Y a todos los que le conocimos ya no nos queda más que aferrarnos a su memoria y continuar con su lucha.

En mi caso, esa memoria se remonta a la ‘Fête de l´Humanité’ de 2010 celebrada en París. A este festival multicultural acudimos los miembros de Norte Apache invitados por Euskal Herriaren Lagunak. Tocamos unos seis conciertos en la carpa vasca, cedida muy amablemente por ‘Perou’ y situada, estratégicamente, al lado de la que representaba a Irlanda. En aquel evento había estancias en representación de ‘casi’ todas las naciones del mundo, con sus delicias gastronómicas (degustamos arepas venezolanas, arroz vietnamita…) y pudimos escuchar en directo a gigantes de la música de la talla de Madness y The Prodigy. Una auténtica maravilla.

Y allí es donde conocimos a Yoann, un simpático y bonachón corso, activista político e hincha acérrimo del Bastia. De su mano conocimos, por ejemplo, la historia de resistencia y lucha de Nueva Caledonia. También nos hizo de intérprete, nada más y nada menos que con la familia de Christian Karembeu, futbolista que fue campeón del mundo con la selección francesa sin llegar a cantar la ‘Marsellesa’.

Con él recorrimos un sinfín de stands de diferentes países, donde todo el mundo le recibía con una sonrisa. Mientras nos hacía de ‘Cicerone’, nos iba poniendo al día sobre la situación de los diferentes colectivos en lucha a lo largo del país, y su colaboración en numerosos proyectos sociales y políticos. El joven isleño era pareja de Maite, prima de Aitor y de Ibon. Los dos juntos, en los días que duró el evento, formaron un tándem de seguidores incondicionales de Norte Apache, aguantaron incluso los tres conciertos casi seguidos que dimos en una sola tarde, levantando las manos, coreando el estribillo «lortuko dugu» como si lo escucharan por primera vez.

El legado que ha dejado el de Córcega traspasa fronteras. La fe en las personas y su activismo incansable le llevaron a colaborar en un sinfín de proyectos, desde su Córcega natal hasta Palestina, pasando por Nueva Caledonia y Euskal Herria. Todo ello sin dejar de atender a sus obligaciones como sindicalista en la CNT-F y como profesor de educación secundaria.

Tal es su huella que, desde Euskal Herria, numerosos colectivos han querido sumarse al homenaje, como Askapena, Etxerat, Sortu, Argia…, y le han dedicado un bertso en agradecimiento a su apoyo y defensa de la causa vasca.

 

 

PATRIOTI

 

askapena

 

SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE BASQUE  – LILLE

Une terrible nouvelle reçue ce vendredi soir à 22h. Yoann est mort subitement à Paris dans la nuit de mercredi à jeudi. Un camarade de longue date, et pourtant il nous a quittés si jeune, c’est dire son engagement précoce dans les luttes pour la libération des peuples, pour leur droit à l’émancipation, des peuples encore  sous le joug des Etats impérialistes.

Nous avons partagé avec Yoann un engagement commun dans la solidarité avec la résistance  du Peuple Basque, Yoann était un militant très actif du Comité de Solidarité avec le Peuple Basque de Paris.
Ce soir nous sommes anéantis en apprenant son décès.
A sa famille, sa compagne Maité ,tous ces camarades de Paris, du Pays Basques, de Corse et tant d’autres nous exprimons notre soutien fraternel, notre amitié.
Au revoir Yoann

Stephan et tous les camarades de Lille de la solidarité avec le Peuple basque (ex CSBLille) 

 

Les commentaires sont desactivés.

Comité de solidarité avec l... |
Antisaidani |
Petite-Forêt-Ensemble-Autre... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | حركة شباب الكرامة | MJD
| Saint-Pol AVENIR 2014
| Collectif Palestine Libre