ҪA BOOSTE sous les PAVÉS (Radio Libertaire 89.4 Mhz)

3 mai 2020

L’EMISSION DU CSPB 04 02 20

Classé sous ҪA BOOSTE SOUS LES PAVÉS — SQUALE @ 21 h 30 min

autocollant 7

 

DÉBUT DE CONFLIT EN EUSKAL HERRIA

Les débuts d’une lutte armée en EH

ETA ROUGE DETOURE N

 

La devise d’ETA est « Bietan jarrai » et signifie « continuer dans les deux voies ». ETA A CESSE LA LUTTE ARMEE EN 2011. Le 10/01/2011, ETA déclare un cessez-le-feu permanent. Le 20 octobre de la même année, ETA annonce l’abandon définitif de la lutte armée. CE QUI FAIT DIRE AU TRAITRE ZAPATERO premier ministre espagnol qui décrit cette décision comme une « victoire pour la démocratie, la loi et la raison ». TRAITRE PARCE QU’IL N’a DE SOCIALISTE QUE LE NOM. ON VOIT CE QU’IL EN EST DES DEMOCRATIES OCCIDENTALES. EN 2018 Le 16 avril, ETA annonce sa dissolution et la fin de son combat politique. 60 APRES.

MAIS COMMENT EST NE L’IDEE D’UNE LUTTE ARMEE. SI JE REMONTE AU 19EME C’EST POUR DEMONTER QUE LE CONCEPT DE LIBERATION NATIONALE N’EST PAS NE DU JOUR AU LENDEMAIN MAIS AU TRAVERS D’UN LONG PROCESSUS.

IL ES RECONNU AUJOURD’HUI QUE LE PEUPE BASQUE EST BIEN ANTERIEUR AU IBERE ET FRANC. ON PARLE MEME D’UNE PRESENCE REMONTANT A 18 000 ANS.

MAIS REVENONS AU 19e SIECLE. ET L’ARRIVE DE SABINO ARANA QUI JETA LES BASES D’UN NATIONALISME BASQUE. POUR MA PART JE NE COLLE PAS AU THESE D’ARANA. QUI PARLE DE RACE CE QUI ETAIT COURANT AU 19EME MAIS A LA LUMIERE DE CE QUE L’ON VEHICULE AUJOURD’HUI ON PREFERERA LA NOTION DE PEUPLE AVEC SES SPECIFICITEES. ET IL ETAIT UN PUTAIN DE CATHO TRADI

TJRS EST IL QU’IL CREE L’EAJ (EUSKO ALDERDI JELTZALEA) OU PNB/PNV (PARTI NATIONALISTE BASQUE/VASCO) ET NON PRODUIT NATIONAL BRUT QUI EST UNE MESURE ECONOMIQUE.

SON 1ER FAIT D’ARME REMONTE A 1893 A GUERNICA LORSQU’AVEC SON FRERE LUIS, DE RAMON DE LA SOTA ET D’UN GROUPE DE NATIONALISTE ILS DECIDENT DE BRULER LE DRAPEAU ESPAGNOL AUX CRIS DE MORT A L’Espagne. IL PROCLAME, « qu’elle soit grande ou petite, forte ou faible, l’Espagne asservit notre patrie et cela nous suffit pour la haïr de toute notre âme ».

DANS LE MËME TEMP BILBO VOIT ARRIVER DES MILLIERS DE PAYSANS ATTIRES PAR LE MIRACLE ECONOMIQUE INDUSTRIELLE DE LA METALLURGIE ET DES MINES. AVEC SON FLORILEGE DE RUINE DES PETITES ENTREPRISES FACE A L’ASSOCIATION DES MONOPOLES ECONOMIQUES. CE QUI RENFORCA LE POUVOIR D’UNE OLIGARCHIE BASQUE. QUI PREFERAIT PARLER LE CASTILLAN PLUTOT QUE L’EUSKARA. CE QUI EN REACTION VIT EMERGER UN COURANT PRE-SABINIEN ACCES SUR L’ASPECT CULTUREL QUI REVET ALORS UNE IMPORTANCE STRUCTURANTE TJRS ACTUEL AUJOURD’HUI DANS LES MILIEUX INDEPENDANTISTES. MAIS LE PROJET NATIONALISTE D’ARANA N’AVAIT PAS D’ACCOINTANCE AVEC LES FOULES VENANT CHERCHER DE QUOI SE NOURRIR OU AVEC UNE MILITANCE SOCIALISTE QUE LE PURISME ETNIQUE DU PNB REPRESENTAIT. LES QUATRE PILIERS DU NATIONALISME D’ARANA ETAIT : L’EUSKARRA, LA SUPREMATIE RACIALE, LA RELIGION ET LE CONCEPT CONFEDERATIF DE LA NATION.

SI ARANA AVAIT LES DEFAUTS DE SON SIECLE CELA S’AGGRAVA UN PEU PLUS AVEC SON SUCCESSEUR RAMON DE LA SOTA. SI ARANA ETAIT LE THEORICIEN INTELLECTUEL, LA SOTA EST L’UN DES CHANTRE DE LA BOURGEOISIE MARCHANDE BASQUE. MANIANT A MERVEILLE LE DOUBLE LANGUAGE EN DIRECTION DU PATRONAT OU DES SYNDICATS (L’ARGENT ET LE SIMULACRE SYNDICAL DE L’EPOQUE). LE PNB AVEC SOTA VA OBTENIR PAR L’ARGENT LE POUVOIR POLITIQUE.

LA SCISSION VIENDRA EN 1916 LORSQUE LE CNV COMMUNION TRADI BASQUE LE PILIER ECO ET POLITIQUE DU PNB DE SOTA RECEVRA LE CATALAN CAMBO QUI FUT NATIONALISTE ET TERMINA MINISTRE A MADRID. ET QUI FUT HUE PAR LES JEUNES DE EGI ORGA DES JEUNES DU PNB. RAPPELONS QUE 1916 MARQUE LA LUTTE EN Irlande ET BCP DE JEUNES ETAIT SEDUIT PAR LA REVOLTE DE PAQUES

EN 1923 LA DICTATURE DE PRIMO DE RIVEIRA, VA SERVIR DE CATALYSEUR A L’INDEPENDANTISME CETTE IMPOSITION PAR LA FORCE DE RIVEIRA ET DE BERENGUER VA DURER 7 ANS. ET DU COUP DONNERA UN ASPECT SOCIAL AU INDEPENDANTISTE.

EN 1932, APRES DES ELECTIONS TRUQUÉES ET ON LE SAIT AUJOURD’HUI LA NAVARRE VOTE CONTRE LE PROJET D’AUTONOMIE PAR 123 CONTRE ET 109 POUR.

VERRA ALORS LE JOUR EN 1933 D’UN STATUT D’AUTONOMIE DES PROVINCES DE L’ALAVA, DU GUIPUZCOA ET LA BICAYE VOTE PAR 84% DES INCRITS. MAIS LA REPUBIQUE ESPAGNOLE NE RATIFIE PAS LE STATUT. CAR DEJA DANS LE SUD DE L’Espagne DE FRANCO SE SOULEVE AVEC SA PHALANGE ET LES BATAILLONS MAROCAINS. SUIVRONS 40.000 NAVARRAIS DANS LES RANGS FRANQUISTE. DURANT CETTE PERIODE DES MILLIERS DE NATIONALISTES, REPUBLICAINS, SOCIALISTE SONT FUSIILE EN NAVARRE. LE GOUVERNEMENT BASQUE D’AGUIRRE LEHENDAKARRI EST EN EXIL. AVEC CE CONFLIT LES BASQUES DENOMBRERENT 10.000 MORTS, 30.000 PRISONNIERS. 1 MILLIER FURENT EXECUTES. A CELA IL FAUT RAJOUTER 150.000 EXILES ET 20.000ENFANTS ENVOYES PAR LEURS FAMILLES POUR LES SAUVER.

EN 45 ORDOKI ET SES HOMMES DEVANT LA BIDASSOA QUI PARTAGE L’IPARALDE DE L’HEGOALDE ONT EN MEMOIRE LES MOTS DE DE GAULLE LA France N’OUBLIERA PAS CE QUE LES BASQUES ONT FAIT POUR ELLE. POURTANT EN 1951 DE GAULLE TRAHIRA LE GOUVERNEMENT BASQUE EN L’EXPULSANT ET INSTALLERA L’AMBASSADE ESPAGNOLE.

Au Pays basque sud

  • Euskadi ta Askatasuna : d’idéologie marxiste, responsable de 828 morts depuis 1968, l’ETA est depuis 2009 très fragilisée par les arrestations et découvertes de caches d’armes.
  • Iraultza (en) : petit groupe d’une vingtaine d’activistes actif au début des années 1990. Trois de ses membres furent tués en action.
  • Les Comandos Autónomos Anticapitalistas (es)  : série de groupes responsables d’entre 25 et 30 morts entre 1978 et 1984, à sa disparition la plupart des membres rejoignirent l’ETA. 8 activistes moururent en action.

Au Pays basque nord

  • Iparretarrak : militant pour l’autonomie du Pays basque nord entre 1970 et 2003, son chef principal fut Philippe Bidart.
  • Irrintzi : actif depuis 2006, militant pour les intérêts basques en France, luttant contre la spéculation immobilière et le tourisme de masse entre autres. Deux militants furent arrêtés en décembre 200911.
  • Hordago : groupe actif dans les années 1980, luttant pour l’indépendance.
  • Euskal Zuzentasuna : actif entre 1977 et 1979, responsable de 11 attentats, il se fonda ensuite dans Iparretarrak.

Anti-indépendantistes

Groupes antiterroristes espagnols

 

829 TUES IMPUTES A ETA ET AUTRES GROUES D’INDEPENDNACE De ce nombre, 486 étaient membres de l’armée ou de la police et 343 des civils. 8 MORTS PAR AN SUR 60 ANNEES DE LUTTE

367 GUDARIS SONT TOMBES POUR LA LIBERATION EUSKAL HERRIA

319 PRISONNIERS DONT 69 ANS L’ETAT FRANÇAIS

 

badge independenzia

 

 

 

images (11)

ipar euskal herriko talde antifaxista

 

 

 

 

 

Les commentaires sont desactivés.

Comité de solidarité avec l... |
Antisaidani |
Petite-Forêt-Ensemble-Autre... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | حركة شباب الكرامة | MJD
| Saint-Pol AVENIR 2014
| Collectif Palestine Libre