ҪA BOOSTE sous les PAVÉS (Radio Libertaire 89.4 Mhz)

23 avril 2020

59 LILLABOX ET SÉBASTIEN BERTRAND 07 06 16

Classé sous EMISSIONS — SQUALE @ 16 h 13 min

NOUS RECEVIONS SÉBASTIEN BERTRAND ET LILLABOX

Alors on te recevait en nov. 2011 pour le projet du chemin de la belle étoile sur des textes de Yannick Jaulin mise en musique par Sébastien Bertrand. Un beau parcours depuis ses débuts avec son oncle Thierry Bertrand à l’âge de 7 ans. Le chemin de la belle étoile racontait ton parcours depuis l’orphelinat du Liban à ton arrivée dans le pays marais en Vendée. Alors toujours fidèle à l’accordéon diatonique. Depuis 2011 tu as travaillé sur plein de projets, notamment le grand danse connection club en 2012, nahas project avec Lo Jo et un quatuor à corde pour des textes croisés de Sébastien Bertrand, Denis péan et Alban darche en mars 2013, tu participes à la créa de Born in Lebanon une ONG qui accompagne des adultes adopté au Liban en 2014.

Travail d’écriture dans les CP des pays de Loire, sur les thèmes de l’identité, de l’appartenance, sur 2mois en 2014

Tu es toujours à cheval entre le Liban et la France, sur ton dernier album, on retrouve toujours cette quête d’identité avec bouchara, carnaval et marche de tatihou

Mais aussi un lien avec l’actu et le déracinement avec la mazurka du voyageur.

Cet album est encore une fois très personnel lien avec le Liban mais également avec les lieux de ton enfance de ton parcours tu seras sur le festival de joutes de correns le 21.

Né au Liban, adopté en France à l’âge de neuf mois,  Sébastien Bertrand a grandi dans une famille de musiciens et de collecteurs du marais breton vendéen. Nourri des traditions musicales de sa terre d’adoption, il est reconnu comme un des grands noms des musiques traditionnelles, mais également comme un accordéoniste diatonique virtuose et des plus novateurs.

Après les créations collectives où il a associé divers genres: musiques traditionnelle, orientale, jazz, électro, hip hop, rock, théâtre, danse, cinéma … il reprend ici le fil de son spectacle autobiographique écrit avec Yannick Jaulin « Chemin de la Belle Etoile ».

Et c’est un album et un concert solo bouleversant qu’il nous offre, une musique puissante, innovante au son plein, respirant, vivant.

Compositeur et mélodiste talentueux, artiste généreux de l’instant et de la rencontre, il fait partager avec beaucoup de finesse et de subtilité ses pulsations intimes et ses voyages intérieurs entre Méditerranée et Atlantique.

D’un coup le temps s’arrête, le son vibrant de l’instrument nous happe, nous envahit et nous emmène loin du brouhaha … nous propulse au plus profond de nous-même, au cœur d’une émotion simple et vraie. 

Ses musiques racontent sa vie, celle d’un homme touchant au destin singulier, entre deux pays et deux cultures.

Inspiré par son Liban natal,  Sébastien Bertrand évoque sa quête d’identité dans Bouchara, « Bonne Nouvelle », son nom  d’emprunt attribué par l’orphelinat au Liban, Carnaval, écrit sur les toits de l’orphelinat à Beyrouth en écoutant la rue… « Aujourd’hui c’est carnaval – Nous mangeons Ket Ben Aye – Prendre le temps de respirer – Toutes ces odeurs du passé – Aujourd’hui je tombe le voile – Teint mat et cheveux frisés – Avec honneur et fierté – Plus peur d’être un étranger… », Marche de Tatihou & Nuit à Beyrouth.

Son analyse de la marche du monde et ses convictions personnelles donnent du sens à sa musique, entrent en résonnance avec l’actualité : La Mazurka du Voyageur parle d’un voyage sans frontière, sans visa, du droit de partager la terre et de changer d’espace, Terre Gagnée (Maraîchine des Ecluses & Salicorne), de la fragilité d’un territoire gagné sur l’océan, La Fraternelle, de l’importance du collectif.

Il livre des moments d’intimité : La Tranquillité, un petit chemin près de l’océan…

La Dorne, une maison qui l’a souvent accueilli … le lien charnel entre une mère et son enfant, Basmati musique surprenante du dedans, du ventre de l’instrument…, Ile était, petite musique délicate, Devant Bordeaux, un hommage à toutes celles et ceux qui ont accepté de dire, de partager devant un micro … Il nous entraîne dans la pulsation de danses renouvelées : Valse d’en Face, Le Temps, Suite du Cailloux… ou dans l’imaginaire splendide de Détournement, référence au « Chemin de la Détourne » où il a habité sur l’Ile d’Yeu et à la légende du voyageur qui, foulant une petite orchidée, en perd le sens de l’orientation, condamné à tourner en rond jusqu’à ce que quelqu’un vienne le délivrer : « On dit que les malicieux “fras”, petits hommes doués du pouvoir de faire ramollir les pierres auraient planté cette fleur »…

 

Cette production sonore est le reflet d’un travail entrepris depuis janvier 2015 autour de la création du spectacle solo « Traversées Diatoniques ». Cette création s’est articulée autour de « Labos Sonores » en solo ou en duo avec Pascal Cacouault. 

Co-production : Les Nuits Atypiques (33), Le Chantier – Centre de création des nouvelles musiques traditionnelles – Correns (83), Les Traversées de Tathiou – Conseil départemental de la Manche (50), La Soufflerie – Scène conventionnée de Rezé (44), avec le soutien financier de la DRAC et du Conseil régional des Pays de la Loire.

Musique traditionnelle : Cours d’accordéon diatonique

 

Sébastien BERTRAND : Titulaire du DE pour l’enseignement des musiques traditionnelles

 

En tant qu’accordéoniste diatonique, son jeu se caractérise par un toucher léger et rapide. Sa technique s’inspire des ornementations utilisées sur la « veuze » (cornemuse), instrument dont il maîtrise également la pratique, et des techniques du chant traditionnel. On le reconnaît à la manière de faire sonner son accordéon, à sa maîtrise du passage de l’air dans le soufflet.

Le souffle et la respiration sont au cœur de sa pratique instrumentale.    

Comme toute activité d’apprentissage, la proposition s’appuie sur la régularité et sur le suivi des progressions de l’élève. Pour distendre le temps et permettre une bonne immersion, une formule d’atelier, par niveaux et âges, permet de recevoir les élèves pour des sessions de 50 minutes et de créer une émulation de groupe…des cours individuels ou des programmes spécifiques sont disponibles sur demande…

Trois grilles de lecture de la musique : comme pour la majorité des musiques traditionnelles, un travail sur l’oreille et la mémoire sera valorisé et favorisé. Une tablature spécifique + partition seront également disponibles en complément.

L’élève pourra enregistrer les morceaux à la fin du cours et les retrouver sur un espace internet dédié.

Il ne s’agit pas de restreindre l’aire géographique des répertoires mais bien d’asseoir l’apprentissage technique et artistique de l’instrument – l’idée est que les élèves développent une autonomie et une curiosité à découvrir des répertoires nouveaux et à les partager.

Un travail de compositions spécifiques pour les cours (en complément du répertoire universel) : cette adaptabilité permet de répondre aux demandes des élèves sur les styles, de répondre à des difficultés techniques et d’adapter les propositions aux évolutions et rythmes de chacun.

Une pratique hors les murs : toutes les musiques trouvent écho face à un public – les musiques traditionnelles conjuguent l’idée du concert et de la pratique de la danse – des escapades artistiques régulières permettront à chacun de surmonter ses peurs, de partager et de donner un sens communautaire à l’apprentissage.

Des rencontres thématiques : il s’agit de provoquer et de permettre des rencontres avec des porteurs de l’instrument ou de cultures environnantes : master class, conférence, après-concert en coulisse, concert à domicile, exposition, fabrication/réglage…. 

Pour les Cours :

**Atelier principal : MusiKadomia – 35 Chemin de Crec’h an Devet – Servel – 22300 LANNION

**Atelier complémentaire : possibilité d’ouvrir un atelier au centre « Ti ar Vro Treger-Goueloù » – Cavan (22) – cette extension géographique peut permettre de faciliter la venue d’élèves de ce secteur et permet aussi de s’inscrire dans la dynamique culturelle du territoire.

Contact : Sébastien BERTRAND – 0607607849 - musikadomia@gmail.com -

images

téléchargement (13)

 

LILLABOX Mathieu DERANHOTet Alexandre HETZEL

Deux personnes qui se retrouvent après s’être trouvé à jouer ensemble dans le groupe cirrus c’était en 2010, décident d’unir leurs talents pour nous offrir cet album sorti le 24 mai avant un concert au divan du monde le 15 septembre.

Désireux de proposer un univers musical unique et novateur, deux musiciens (anciens membres du groupe Cirrus) réunis autour d’une même passion pour les musiques modernes astucieusement mêlées aux sonorités traditionnelles world, forment en 2013 le duo Lillabox.

Coups d’archets dynamiques et riffs inspirés leur permettent d’explorer et de fusionner différents univers (pop-rock, world), pour une alliance inédite.

Le duo nous offre ainsi un répertoire varié, aux mélodies tantôt douces, tantôt endiablées, se jouant des frontières conventionnelles, et nous invitant à une inoubliable et singulière expérience musicale.

Album « Faidherbe Street » (sortie le 24 mai 2016 label // Plaza Mayor)

 Mathieu Deranlot : Violoncelle // Alexandre Hetzel : Guitare // Youssef Hbeisch (trio Joubran) : Percussions
téléchargement (2)

 

    

 

 

Les commentaires sont desactivés.

Comité de solidarité avec l... |
Antisaidani |
Petite-Forêt-Ensemble-Autre... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | حركة شباب الكرامة | MJD
| Saint-Pol AVENIR 2014
| Collectif Palestine Libre