ҪA BOOSTE sous les PAVÉS (Radio Libertaire 89.4 Mhz)

18 avril 2020

44 34ème HLM CAC G.BRASSENS 10 02 16

Classé sous CAC HLM MANTES — SQUALE @ 17 h 31 min

ON RECEVAIT POUR L’ÉMISSION LA RADIO DROIT DE CITÉ ET POUR LA PARTIE MUSIQUE  HAJMO RAPPEUR

images

Radio Droit de Cité (RDC), la station associative qui émettait sur 95.5 FM entre 1988 et 2007 depuis le collège André Chénier implanté dans le quartier du Val Fourré à Mantes-la-Jolie (Yvelines) fait son retour.

Trois personnes sont à l’origine de ce come-back. Il s’agit de Yann Angneroh, co-fondateur de la radio, Saliha Guerfi (directrice d’antenne) et Mohamed Cheikh (directeur artistique). RDC a pour objectif de promouvoir les talents locaux, favoriser le débat et la réalisation de programmes consacrés à la communication sociale de proximité.

Émission Zéro

Radio Droit de Cité organise une avant-première privée intitulée « Émission Zéro » samedi prochain à partir de 19 heures au centre culturel Le Chaplin. Les nouveaux membres devraient être présentés. Un débat-concert est également programmé avec la présence de Thomas Guénolé (politologue), Pierre Carles (réalisateur, documentariste) et plusieurs artistes locaux.

téléchargement (1)

Fermée depuis 2007, la radio RDC s’apprête à reprendre du service. Média emblématique des années 1990 à Mantes-la-Jolie, Radio Droit de Cité émettait depuis le Val-Fourré avant de fermer ses portes à la suite de rivalités internes.Pour célébrer le retour de RDC sur la scène locale, une « émission zéro » est prévue ce samedi soir sur la scène du Chaplin à Mantes-la-Jolie. Des débats et des conférences sont prévus pour animer ce programme spécial. Pour la suite, en revanche, c’est un peu plus compliqué.La radio, qui doit toucher une aide de la députée (PS) Françoise Descamps-Crosnier, est pour l’instant uniquement présente sur Facebook où elle publie des liens vers des vidéos musicales. « A partir d’aujourd’hui inventons la radio forum 2.0 ! », peut-on lire sur son profil. A moyen terme, une fréquence provisoire pourrait lui être accordée.Elle pourrait également être accessible sur Internet. Mais pour profiter du nom « radiodroitdecité.fr », ses responsables devront en référerâ?¦ à l’artiste local Raïs Tijani, propriétaire du nom. Le chanteur a en effet Å?uvré au retour de RDC avant que l’histoire ne s’envenime. « Les autres acteurs du dossier ont profité de mon réseau et de mes contacts puis m’ont oublié, confie Tijani. Je me sens un peu berné. Mais je ne leur mettrai pas de bâtons dans les roues. »Sollicité à plusieurs reprises, Yann Angneroh, cofondateur de la radio et ancien responsable de RDC, n’a pas donné suite à nos demandes d’entretien.La voix des quartiers pendant 25 ans Un emblème du Val-Fourré. Créée en 1992 à Mantes-la-Jolie, la radio RDC a longtemps été considérée comme le porte-parole du quartier et, d’une manière plus large, des cités de banlieue. Prisée des jeunes et des associations locales, redoutée par les politiques pour sa liberté de ton, Radio droit de cité a donné la parole à tous. Luc Besson, Dominique de Villepin ou David Pujadas figurent parmi les interviewés les plus célèbres. Installée dans le collège Chénier du Val-Fourré, elle en a été expulsée en 2007 à la demande du président (UMP) du conseil général, Pierre Bédier. Des rivalités internes au sein de l’association qui en avait la gestion ont précipité sa chute. En 2008, le CSA lui retirait sa fréquence.

téléchargement

 

Les commentaires sont desactivés.

Comité de solidarité avec l... |
Antisaidani |
Petite-Forêt-Ensemble-Autre... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | حركة شباب الكرامة | MJD
| Saint-Pol AVENIR 2014
| Collectif Palestine Libre