ҪA BOOSTE sous les PAVÉS (Radio Libertaire 89.4 Mhz)

  • Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 5 avril 2020

5 avril 2020

37 CSPB Comité Solidarité Peuple Basque 24 11 15

Classé sous CSPB — SQUALE @ 13 h 45 min

autocollant 7

 

ACTUALITÉS SUR LA SITUATION POLITIQUE EN EUSKAL HERRIA. CE SOIR L’ETAT D’URGENCE ET LA LIBÉRATION  DE JAVIER DIRECTEUR DU JOURNAL EGIN

 

badge independenzia

36 32ème HLM du CAC G.BRASSENS Université Populaire du Mantois et DMajestic 10 11 15

Classé sous CAC HLM MANTES — SQUALE @ 13 h 36 min

 

images

 

 

 

Pour cette 32ème HLM en direct du CAC G.Brassens, nous recevions l’Université Populaire du Mantois et pour la partie musicale DMajestic

 

téléchargement (3)

 

Présentation de l’UPM

     L’ambition historique des Universités Populaires est d’offrir à tous un accès au savoir. Cette ambition est née au XIXème siècle, à une époque où les études, pour la plupart, étaient très courtes (parfois inexistantes), et où l’on estimait que le savoir enseigné à l’école surpassait tous les autres. Les Universités Populaires faisaient en somme la classe à ceux qui n’avaient pas eu la chance d’aller en classe.

     L’université Populaire du Mantois s’inscrit dans cette tradition: les cours et les conférences qu’elle donne sont d’accès libre et gratuit, et à des horaires qui s’efforcent de permettre à ceux qui travaillent dans la journée d’y assister.

     Mais l’ambition des Universités Populaires contemporaines ne peut s’arrêter-là. Les savoirs dont l’avenir a besoin ne sont pas tous déjà fixés comme des vérités qu’on pourrait enseigner telles quelles et recevoir passivement. Dans notre époque troublée, ces savoirs sont à construire, à discuter.

     Le bénéfice qu’on peut dès lors tirer de la fréquentation d’une Université Populaire est d’y entendre un autre discours que celui relayé par les institutions dominantes du jour (l’école et les médias de grande diffusion), l’écouter et y participer.

     L’université Populaire doit rester le lieu d’une pensée active, et non celui d’un savoir installé. C’est pourquoi après une heure de présentation par un-e intervenant-e  une heure d’interaction avec le public est réservée pour construire ensemble ce savoir vivant.

Association des Amis de l’Université Populaire du Mantois

Il n’est pas nécessaire d’être adhérent de l’Association pour assister aux cours et conférences.

Il n’y a pas d’inscription, l’entrée est libre et gratuite 

Mais c’est l’Association qui fait vivre l’Université Populaire du Mantois.

Etre adhérent c’est exprimer son soutien pour que dure ce projet d’Université Populaire qui est maintenant dans sa 2ème année de fonctionnement.

Le conseil d’administration organise les cours, conférences et événements du point de vue pratique.

Les cotisations sont les seuls revenus qui permettent de faire vivre l’UPM. 

Nous vous invitons à adhérer ou à renouveler votre adhésion en envoyant le Aaupm bulletin d adhesion 2015  ci-joint à l’adresse indiquée et en y joignant un chèque de 10€.

Vous pouvez consulter les Statuts de l’Association 

Ce sont ses Ami(e)s qui donneront à l’Université Populaire du Mantois la possibilité de vivre et de s’améliorer.

Venez, adhérez, participez!

 

DMAJESTIC

Dmajestic est un groupe composé de deux chanteurs caribéens homme et femme qui ont pour pseudonyme Mad Léo et Leeza.Ils commencent leurs duo musical après une rencontre au festival des Francofolies, cette rencontre sera le début d’une complicité musicale sans limite et dans la foulée la crÈation du groupe en 2005.

Ayant la meme passion pour la musique, ils mélangent leur atout vocal  partir de ce moment Dmajestic comprend quíil peut rÈvolutionner la musique caribÈenne et française. Ce nom qui vient du créole  pour traduction deux pour le ´ D ª et majestueux pour majestic ª.L’originalité de ce groupe est de mélanger leurs influences reggae, soca , rnb , hip hop , qui donne leur style musical le Reggaernb.

Possédant un large répertoire, tout style confondus, leur diversité musical sont l’un des atouts du groupe, s’adapte toutes les scènes petites et grandes permettant de satisfaire tout public..

DMajestic continu  ce jour, de travailler et partager avec passion leurs propres sons. Un plaisir à partager pour tous.

téléchargement (4)

 

35 INTERVIEW DU GROUPE LOFOFORA AU CAC G.BRASSENS 03 11 15

Classé sous CAC HLM MANTES — SQUALE @ 11 h 19 min

 

images (9)

 

A L’OCCASION DU PASSAGE DE LOFOFORA POUR UN CONCERT AU CAC G.BRASSENS. ÇA BOOSTE A ITW REUNO ET LES MEMBRES DU GROUPE LOFO.

Lofofora est un groupe heavy metal français, originaire de Paris. Formé en 1989, il est composé de Reuno (chant), Phil Curty (guitare basse), Daniel Descieux (guitare) et Vincent Hernault (batterie). Le nom du groupe est une référence au peyotl dont le nom scientifique est Lophophora williamsii1. Lofofora est considéré comme l’un des pionniers du rock fusion métal (guitares saturées, phrasé rappé, envolées punk) en France2.

C’est peu de temps après la rencontre de Phil Curty (basse) et de Erik « Ragout » Rossignol (batteur) au sein du groupe The Hammers que l’impulsion d’un nouveau style de musique s’affirme. Les premiers concerts du quartet ont lieu en 1990-1991. Lofofora signe, en juin 1994 après plusieurs mois de négociations, avec Polygram qui permet de financer un album enregistré et mixé par Daniel Weber (Treponem PalYoung Gods) en octobre, aux studios des Forces motrices à Genève. Entre janvier et mai 1996, Lofofora compose les titres de son deuxième album. À la fin de l’année 2001, Lofofora répète en vue d’un nouvel album. En 2014, le groupe sort son huitième album studio.

De Monstre ordinaire à L’Épreuve du contraire (2009-2017)

En mars 2009, le batteur Pierre Belleville décide de quitter le groupe pour officier au sein du groupe pop The Dø. Selon les membres de Lofofora, la nouvelle leur est parvenue par le biais d’un courriel où Pierre Belleville évoque sa « lassitude » ainsi qu’un choix dicté par « l’amour de la musique ». Il est remplacé, sur scène, par le batteur du groupe de stoner rock dunkerquois Zoé, Vincent Hernault.

Les membres de Lofofora rejoignent le Bal des Enragés, collectif comprenant des membres de ParabellumTagada JonesLoudblastetc., pour reprendre des standards du rock, punk, metal ou indus, lors de trois tournées (13 dates en janvier et février 2010, 19 dates en avril et mai 2011 et une tournée lors de l’hiver 2012/2013) et qui donnera naissance à l’album Le grand retour (avril 2013)17. En avril 2011, le groupe annonce, sur son site internet officiel, l’enregistrement d’un nouvel album, au mois de juillet, au Rec-Studio (Genève), sous la houlette de Serge Morattel (Hateful MondayKnut). L’album, intitulé Monstre Ordinaire, sort dans les bacs le 24 octobre 2011 et « se veut plus métal et plus sombre que les précédents.».

En avril 2014, Lofofora entre en studio près de Rennes pour enregistrer son huitième album, sous la houlette de Serge Morattel qui avait déjà officié pour Monstre Ordinaire. Annoncé lors de leur prestation au festival du Hellfest du 22 juin, L’épreuve du Contraire sort le 15 septembre 2014.

 

téléchargement (4)

 

 

IMG_0791IMG_0846IMG_0866

Crédit photos: Squale

SITE LOFOFORA:

 https://www.lofofora.com/

34 CSPB reçoit RENÉ LACAILLE 27 10 15

Classé sous CSPB — SQUALE @ 10 h 40 min

DERNIER MARDI DU MOIS C’EST L’ÉMISSION DU CSPB. ACTU DU CONFLIT EN EUSKAL HERRIA. AVEC COMME INVITÉ RENÉ LACAILLE.

Biographie

Musicien étonnant, figure emblématique de la musique réunionnaise, René Lacaille est né en 1946 dans une famille de musiciens de bal « la poussière » à la Réunion. Il joue avec son père et ses frères, à la batterie et à l’accordéon, avant de passer à la guitare et au saxophone, en autodidacte. Il quitte la Réunion une première fois en 1966. En métropole, il apprend le solfège avec son frère Renaud, trompettiste. Il rentre à la Réunion au début des années 70 pour la grande aventure des groupes qu’il monte sur place : Ad HocCaméléon, avec Alain Péters et Loy Erlich. Ils créent ensemble ce qu’on appelle le maloya électrique : René ne joue plus alors que de la guitare. De retour en France, il fait l’expérience du jazz, joué dans les boîtes à Paris, mais il accompagne aussi des musiciens créoles, comme Luc Donat. Il découvre Danyèl Waro à Bourges à la fin des années 80 et décide de reprendre l’accordéon, retour aux sources enrichi de tous les rythmes et de toutes les musiques croisées, venues d’Afrique ou d’Amérique du Sud. Depuis il ne cesse de se produire avec toutes sortes de formations, les siennes et celles des musiciens avec qui il fait un bout de chemin, mais toujours en fier ambassadeur de la musique de l’Océan Indien.

René aime les sonorités et les rythmes métissés, les rencontres, et il joue avec ceux qui comme lui ne boudent jamais leur plaisir, quand il s’agit de partager un peu de chaleur : Bob Brozman, Debashish et Subashish Bhattacharya, les accordéonistes Jean-Luc Amestoy, Michel Macias et Philippe de Ezcurra (au sein des Accordéons Daquí, Raul Barboza et Antonio Rivas (Accordéons en Escales), Régis Guizavo, Marcel Loeffler. Joaquin Dias, Richard Galliano…

René Lacaille se produit avec ses propres formations, en duo au gré des rencontres et des coups de cœur, et du trio avec ses deux enfants au septet Fanfaroné en passant par le quartet Lacaille èk Marmaille avec lequel il a enregistré l’album POKSINA (2011). Un enregistrement live du groupe Fanfaroné à la Réunion est sorti en septembre 2014. Nouvelle création de Lacaille èk Marmaille en 2014.

Sites des musiciens

Oriane Lacaille: http://www.titizaro.com

Marco Lacaille: http://www.marcolacaille.com

visuel_Gatir-200x300

Fidélité aux rythmes de l’Océan Indien et créativité, inventivité verbale et musicale. Groove imparable et musicalité inoubliable ! 

Multi-instrumentiste de grand talent, René Lacaille grandit dans une famille de musiciens et monte sur scène dès le plus jeune âge. Amoureux de l’accordéon depuis son enfance, il joue aussi des percussions, de la batterie, de la guitare et du saxophone. Il  s’est surtout  fait connaître comme guitariste à partir des années 60. Avec ses enfants et son neveu, dans le spectacle POKSINA  il a porté sur scène pendant plusieurs années de magnifiques chansons traditionnelles réunionnaises.

En 2014, le groupe Lacaille èk Marmaille crée un nouveau spectacle.

GATIR”, ce sont des compositions et des chansons inédites et une nouvelle formule artistique : René est autant à la guitare électro-acoustique qu’à l’accordéon et aux percussions, Oriane à la batterie, aux percussions et au ukulélé et Marco à la basse et aux percussions. Tous chantent en lead ou en choriste à tour de rôle.

Les arrangements et les harmonisations  ainsi que le groove légendaire des Lacaille donnent la couleur de ce trio hors norme.

René Lacaille èk Marmaille c ‘est une histoire de famille, qui suit une tradition séculaire maintenant. C’est aussi une belle histoire de fidélité et de créativité sur des décennies de musique pour le père et déjà bien des années pour les enfants : Marco accompagne son père depuis plus de 15 ans, Oriane depuis plus de 10 ans sur les scènes du monde (concerts avec Bob Brozman, Debashish Bhattacharya, La Campagnie des musiques à ouïr, André Minvielle, Fantazio, Romane…, tournées Cordéon KaméléonPoksina, avec le septet Fanfaroné…).

Oriane et Marco Lacaille construisent leur propre chemin dans la musique : Oriane au sein du duo Titi Zaro (album “Poème de zoréol” sorti en septembre 2013 à l’Autre Distribution), avec la Campagnie des musiques à ouïr (spectacle Ô Brigitte) et en duo avec le chanteur JeReM; Marco en tournant avec Cocorosie entre 2009 et 2012, désormais au sein de son duo Waloya, du Bal Takamba,de la fanfare Tropikal et avec le ciné-concert Salomé.

L’album “GATIR” sortira en 2015 à l’Autre Distribution.

Une histoire à suivre…

33 REDIFF DE LA NOTE ROSE DU 13/10 20 10 15

Classé sous CAC HLM MANTES — SQUALE @ 10 h 21 min

logo-1-150x150

REDIFF DE LA NOTE ROSE DU 13/10  LE 20 10 15

images

32 31ème HLM en direct du CAC G.BRASSENS 13 10 15

Classé sous CAC HLM MANTES — SQUALE @ 10 h 14 min

Ça Booste recevait pour l’occasion en direct du CAC G.Brassens la note Rose association aidant les femmes atteintes d’un cancer du sein et pour la partie musicale le groupe C’est-à-Dire.

 
logo-1-150x150
La Note Rose est une association qui se propose d’accompagner les femmes touchées par un cancer du sein et plus largement par un cancer dit « féminin ».
Elle rayonne sur un territoire qui couvre les départements 78 et 27  depuis 2013 et accueille sur ses activités et événements presque une centaine de participantes. Parallèlement l’association compte plus de cent adhérents, valides ou non, mais tous concernés de près ou de loin par le sujet.
Les enjeux de cet accompagnement sont importants car le parcours de soin pour le traitement du cancer du sein est vraiment très lourd à supporter.
chorale. Si 8 femmes sur 10 sont tirées d’affaire au bout de 5 ans, 12000 d’entre elles décèdent chaque année en France, où l’on comptabilise 53 000 cas environ annuellement. La sensibilisation au dépistage fait partie des missions que nous nous sommes données car « l’apprendre tôt est l’apprendre à temps ». Un slogan qui doit faire son chemin pour toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans en France. A propos d’âge moyen de survenue d’un cancer du sein, la structure est contactée par des femmes de plus en plus jeunes. Elles ont autour de 35 ans et sont dévastées par ce qui leur arrive et n’ont pas les clés pour faire face à ce tunnel qui les aspire.
 
La souffrance liée aux traitements
Le dépistage peut permettre d’éviter l’apparition d’un cancer, grâce au repérage et au traitement d’une anomalie qui aurait pu évoluer vers un cancer.
Bien sûr le cancer du sein n’est en général pas douloureux mais ce qui fait souffrir ce sont les traitements : chirurgie plus ou moins lourde avec ou sans mastectomie, chimiothérapie, radiothérapie et hormonothérapie sont les ingrédients d’un traitement de choc classique.
Etre accompagnée durant ce parcours de combattante, c’est la garantie de traverser la tempête de façon moins chaotique en terme de condition physique et morale.
La Note Rose met le cap sur la résolution de différentes problématiques : la disparité de l’information, la perte de l’estime de soi, la fatigue et l’isolement.
Et pour répondre positivement à ces problématiques l’association met en place des activités exclusivement dédiées aux femmes atteintes par cette maladie :
 
Une newsletter mensuelle circule au sein des hôpitaux, sur les réseaux sociaux, auprès d’autres associations partenaires et bien sûr auprès de toute personne, malades ou professionnels souhaitant la recevoir.
Des ateliers de socio esthétiques mensuels animés par une professionnelle diplômée offrent un moment de répit, très apprécié par nos adhérentes.
Et pour ne pas laisser sur le bord de la route les patientes qui ne seraient pas encore en capacité de nous rejoindre en ville, nous leur faisons parvenir des kits de soins de support par l’intermédiaire des équipes de l’hôpital de Mantes la Jolie.
 
Restaurer l’image de soi
« La restauration de l’image de soi, souvent très malmenée pendant les traitements fait partie intégrante de nos préoccupations. Au point que nous organisons chaque année une exposition photos avec la complicité discrète et bienveillante de notre photographe attitré Malik Chaïb. Rompre l’isolement est également au cœur de nos objectifs car cancer ou pas les malades se plaignent toujours et à juste titre d’un isolement difficilement supportable et qui n’aide pas à la guérison », indique la présidente, Pascale Watrin.
C’est pour cette raison que l’association La Note Rose met en place depuis plusieurs années des cafés rencontres, qui, de l’avis de l’association, font bien plus sens que de simples groupes de parole. Car cette parole se libèrera bien mieux à la faveur d’activité partagée. Les intervenants, tous spécialistes de leur domaine emmènent les participantes dans une demi-journée vers des contrées  apaisantes et réparatrices. Les adhérentes sont sensibilisées aux bienfaits de la digitothérapie, du yoga du rire, de la reconnexion avec la nature, de la nutrition à l’indice calorique bas, de la pratique du sport, des exercices pour la mémoire, de la pensée positive, des astuces beauté, des cures thermale, etc.
« La problématique de la fatigue, qui s’est invitée dans notre corps de façon durable est traitée radicalement par la reprise de l’activité physique. En effet nous constatons que les douleurs liées à la prise de l’hormonothérapie par exemple régressent à force de pratique régulière et de moyenne intensité ».
Ainsi les adhérentes ont le choix de pratiquer la marche nordique, le Qi gong, la danse indienne Bollywood, le Pilates mais aussi la relaxation pour réapprendre à respirer et détendre les muscles.
Dans ce programme de Ministre, l’art thérapie n’est pas en reste et l’association s’est tournée vers des opérateurs locaux pour dispenser des séances d’art thérapie par les arts plastiques et par la voix.
 
La médiation culturelle pour « dé-tabouiser »
La sensibilisation au dépistage doit rester notre toile de fond. Pour ce faire, La Note Rose utilise la médiation culturelle pour parler « autrement » du cancer du sein, sans tabou et avec une visée de rayonnement large sur la population. « Notre plus extravagante opération a été l’élévation d’une pyramide de 2000 soutien gorges teints en rose, savamment éclairée dans le centre culturel de notre ville. Nos vernissages d’expositions photos rassemblent toujours un nombre impressionnant de visiteurs. Preuve que nous visons juste dans nos actions de sensibilisation. »
La Campagne Octobre Rose offre à l’association un plateau médiatique et ne manque jamais de l’exploiter le mieux possible chaque année, que ce soit en organisant une Marche Rose géante, des conférences/débats, des concerts de soutien, des flash mob, des enrubannages d’arbres ou même le dressage de murs de seins customisés…
Vous l’aurez compris les missions de l’association La Note Rose sont multiples : les événements grand public et les activités dédiées.
« Nous nous sentons soutenues par un nombre croissant de partenaires, par une population de plus en plus nombreuses à plébisciter nos actions et cela fait chaud au cœur. Nous sommes néanmoins en perpétuelle recherche de financements pour pouvoir pérenniser nos actions et faire des soins de support les alliés indispensables pour un pronostic le meilleur possible. Les valeurs de l’association La Note Rose, que nous souhaitons porter haut sont la solidarité, la bienveillance et le partage », termine la présidente.
images

MISES A JOUR DU BLOG

Classé sous ҪA BOOSTE SOUS LES PAVÉS — SQUALE @ 9 h 36 min

images (2)

images (2)

APRÈS UNE LONGUE PÉRIODE DE SOMMEIL.

JE RÉACTIVE LE BLOG, RESTE 3 ANS POUR ETRE A JOUR.

POUR SUIVRE LA CHRONOLOGIE

JE POSTE L’INTITULÉ  DES EMISSIONS

QUE J’ALIMENTERAI EN TEMPS VOULU.

CECI POUR RATTRAPER LE TEMPS PERDU

ET COLLER A L’ACTUALITÉ

images (11)badge independenziaantifaautocollant 7téléchargementautocollant-1-copieetoile-5-branchesipar euskal herriko talde antifaxista

Comité de solidarité avec l... |
Antisaidani |
Petite-Forêt-Ensemble-Autre... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | حركة شباب الكرامة | MJD
| Saint-Pol AVENIR 2014
| Collectif Palestine Libre