ҪA BOOSTE sous les PAVÉS (Radio Libertaire 89.4 Mhz)

15 mars 2015

CIE L’ERE DE RIEN ET DJE BALETI 15 04 14

Classé sous EMISSIONS — SQUALE @ 19 h 51 min

BIO de DJ BALETI

Au commencement, il y a deux aires géographiques, la Méditerranée et les Caraïbes, deux régions métissées fort éloignées l’une de l’autre, qui fusionnent dans les veines de Jérémy Couraut, fondateur et leader de Djé Balèti. Un père d’origine cubaine né à Caracas, une mère aux racines siciliennes et tunisiennes, élevée au Venezuela : ses parents l’entraînent dans tous leurs voyages.
Sa quête d’identité, Jérémy l’accomplit en musique. A la source, il y a, bien sûr, des icônes du rock : Jimi Hendrix, Led Zeppelin, les
Stones… Au fil du temps, il tente de s’émanciper, de définir sa propre bande-son, de trouver sa voie.

Serait-ce le blues ? « Quand j’ai entendu dans une rue de la Nouvelle Orléans une chanteuse donner corps à son quotidien, conter l’histoire de ses ancêtres avec ses tripes, j’ai renoncé à la copier. Je me suis dit que je devais aller plus loin en moi, chercher la source ». De la chanson française, dans la lignée de Brel, Fréhel, Piaf, telle qu’il l’interprète dans l’un de ses premiers groupes parisien, le Bringuebal? « Ce n’était pas moi, il me manquait beaucoup de choses….». Jérémy reprend alors la route, bourlingue à la recherche de son idéal musical : il joue de la musique des Balkans, traîne avec des gnaouas à Marrackech, bosse dans une école de musique au Brésil, appréhende la musique du Sud de l’Inde et celle de Grèce et d’Egypte…

Finalement, la réponse viendra d’un livre d’Annie Sidro, historienne du carnaval de Nice. Sur une gravure, au milieu des trompes énormes du mythique « Orchestre de la Vespa» (l’«Orchestre de la guêpe»), un instrument à cordes : l’espina, une « épine », un « dard », un
instrument allongé, au corps de calebasse, aujourd’hui disparu. Jérémy demande à Jérôme Desigaud, luthier, d’en façonner un. Lui-même l’électrifie. Il a trouvé son langage. « Sans les références liées à la guitare ou au saz, je jouissais désormais d’une liberté totale ! »

Les morceaux du groupe marient bien souvent de deux rythmes, ce qui donne le « pica doun pica » (traduction joyeuse : « ça tape où ça peut »), soit un mélange vagabond, en équilibre sur le temps, entre le ragga ou le côco toulousain et la tarantella italienne, si présente à Nice.
Le trio Djé Balèti bouleverse les rapports scène-public : un chamboule-tout qui ne date pas d’hier !

Las de l’anonymat d’usage dans les concerts, de cette société de consommation qui transforme tout citoyen en spectateur passif, bouche ouverte dans l’attente de la « becquée » culturelle, Jérémy organise, dès la fin des années 1990, des bals endiablés (« balèti », en occitan) qui feront les beaux jours de la salle toulousaine La Dynamo.

Avec Antoine Perdriolle et Menad Moussaoui, la musique de Djé Balèti est encore plus influencée par l’Afrique et l’Occitan nissart, comme un pied de nez à l’histoire de France. Le rock n’roll y a toujours sa place ainsi que les rythmes afros propres au trio, développés dans les deux albums précédents.

https://youtu.be/HnCyrp4slfk

https://youtu.be/9XlzEazF8f0

dje-baleti-dje-baleti-album-site

CIE L’ERE DE RIEN

 

01-Kroum-lEctoplasme-1-e1553095221620
 

L’Ère de Rien, c’est un immense terrain de jeu où tout est à construire.

Où nos impressions, nos peurs et nos désirs prennent le corps et la forme du théâtre ! Où nous racontons le monde qui nous entoure dans les limites du plateau avec ardeur, avec tendresse, avec humour. Où nous donnons la part belle à un théâtre artisanal, vivant, musical et à un rapport de jeu direct entre acteurs et spectateurs.

Comment se construit un être humain bouillonnant de rêves aussi grands que ses peurs ? C’est l’axe qui oriente les spectacles mis en scène par Leslie Mitéran, depuis la formation de la compagnie en 2012 :

Blanche-Neige voit rouge
Spectacle jeune public de Clothilde Huet et Johanne Teste
En tournée en France et à l’international depuis 2013

Notre besoin de consolation est impossible à rassasier
De Stig Dagerman, mis en scène par Leslie Mitéran – 2015
En résidence à l’Aria Corse (Pioggiola 2B) puis au Parc Culturel de Rentilly (Bussy-Saint-Georges 77) où s’est créé le spectacle

Ni d’Ève ni d’Adam
Spectacle musical en écriture de plateau mis en scène par Leslie Mitéran – 2017
En résidence à l’Aria Corse (Pioggiola 2B), à la Grange d’Adrien (Sully-sur-Loire 45) puis au Centre Culturel Isadora Duncan (Igny 91) où s’est créé le spectacle

Kroum l’Ectoplasme
De Hanokh Levin, mis en scène par Leslie Mitéran – 2018
En résidence à La Grange d’Adrien (Sully-sur-Loire 45), au CENTQUATRE-PARIS (Paris 75) puis au Théâtre Le Pari (Tarbes 65) où s’est créé le spectacle

Et Volatile
Spectacle en écriture de plateau mis en scène par Leslie Mitéran – en projet pour 2020.

Depuis 2014, la compagnie s’engage aussi chaque saison dans des actions culturelles auprès d’adolescents en initiant divers projets avec des établissements scolaires (Essonne, Seine-et-Marne, Jura) notamment à destination de classes d’insertion pour les jeunes primo-arrivants.

logo

Les commentaires sont desactivés.

Comité de solidarité avec l... |
Antisaidani |
Petite-Forêt-Ensemble-Autre... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | حركة شباب الكرامة | MJD
| Saint-Pol AVENIR 2014
| Collectif Palestine Libre